1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. 7 Français sur 10 prêts à laisser l'entreprise fixer leur temps de travail
2 min de lecture

7 Français sur 10 prêts à laisser l'entreprise fixer leur temps de travail

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Une employée dans une usine FagorBrandt à Saint-Jean-de-la-Ruelle près d'Orléans, le 19 décembre 2013.
Une employée dans une usine FagorBrandt à Saint-Jean-de-la-Ruelle près d'Orléans, le 19 décembre 2013.
Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Les Auditeurs ont la Parole du 04/09/2015
41:45

7 Français sur 10 prêts à laisser l'entreprise fixer leur temps de travail

Plus de 7 Français sur 10 se disent favorables à laisser les entreprises fixer librement le temps de travail avec leurs salariés, selon un sondage CSA pour Les Echos.

Ce qui est aussi le cas de 67% des salariés du secteur privé. Le score monte même jusqu'à 83% chez les sympathisants de droite, mais reste élevé chez ceux du PS (69%), les écologistes (53%) et ceux du Front de gauche (49%).

La question posée par l'institut CSA ne concerne pas seulement l'organisation du travail mais propose aussi " de revenir sur la durée légale du temps du travail, les 35 heures".


Invité de RTL MIDI à 12h50  : Stanislas de Bentzmann , président de CroissancePlus.

La rédaction vous recommande

25 millions de PV dressés l'an dernier

Près de 25 millions de PV ont encore été dressés l'an dernier, soit une légère hausse de +1,5%. Selon, le classement dévoilé par Auto-Plus aujourd'hui. C'est, de loin, les infractions à la vitesse qui arrivent en numéro un avec 12,8 millions de PV (+11,5 % pour ls radars automatiques), et représentent plus de la moitié des amendes, devant les PV pour stationnements 3,7 millions (en baisse de 10%). 

On assiste également au plein boom des incivilités comme la conduite sous l'emprise de l'alcool : +13%, et les stupéfiants +42 %. 

Les délits de fuite, ont ainsi connu une progression de + 23%. En cause : la peur de ne plus pouvoir conduire, et de se faire contrôler sans permis (+14%) ou sans assurance (+19%).

Invité des "Auditeurs ont la parole" à 13h05  : Emmanuel Barbe , délégué interministériel à la sécurité routière. Il répondra à toutes vos questions.

La rédaction vous recommande

Faut-il imposer aux pays de l'UE des quotas d'accueil de migrants ?

34 députés PS exhortent la France et l'Union européenne à "réagir enfin" en mettant en "oeuvre des politiques plus fortes pour protéger" les réfugiés et "renforcer leurs capacités d'accueil", dans une tribune publiée aujourd'hui. 
   
"Combien faudra-t-il de drames ? Combien devrons-nous compter de vies perdues pour réagir enfin ? Quand passerons-nous de l'émotion légitime et nécessaire à une véritable action ?", écrivent ces parlementaires, dont Jean-Marc Germain, Olivier Dussopt, Chaynesse Khirouni, Pouria Amirshahi, Arnaud Leroy, Christian Paul, Barbara Romagnan. 
   
Selon eux, "au niveau européen, il y a urgence à venir en aide à ces populations en danger et à combattre les trafiquants de mort qui exploitent la misère humaine". 
   
"L'Europe compte plus d'un demi-milliard d'habitants. Ainsi, quand bien même elle accueillerait un million de réfugiés, cela représenterait 0,2% de sa population totale" rappellent-ils. 

Faut-il imposer aux pays de l'UE des quotas d'accueil de migrants ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour .

Sondage
Faut-il imposer aux pays de l'UE des quotas d'accueil de migrants ?*
La rédaction vous recommande

Nous attendons vos commentaires et vos avis.

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/