1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. 60% des salariés disent avoir été victimes de violences sexistes et sexuelles au travail
1 min de lecture

60% des salariés disent avoir été victimes de violences sexistes et sexuelles au travail

Alors qu'Emmanuel Macron en avait fait une priorité de son mandat, les violences sexuelles et sexistes perdurent, et notamment au travail. Selon une étude, 60% des salarié.e.s en auraient été victimes.

60% des salariés ont été victimes de violences sexuelles et sexistes au travail
60% des salariés ont été victimes de violences sexuelles et sexistes au travail
Crédit : iStock
Philippine Rouvière Flamand

Après MeToo et BalanceTonPorc, on aurait pu croire et espérer une baisse des violences sexuelles et sexistes. Mais quatre ans après, le cabinet Ekilibre, met en avant le fait que ces violences concernent encore 6 salarié.e.s sur 10 sur leur lieu de travail.

Selon le rapport du premier observatoire des violences sexuelles et sexistes au travail, 18% des femmes interrogées dans le cadre de leur étude rapportent que ces violences augmentent. Elles se caractérisent par des "blagues", des remarques déplacées sur le physique, des propos obscènes, et même des propositions sexuelles. Pour rappel, l'initiative Stop au sexisme ordinaire explique qu'être victime de ces violences engendre une baisse de la confiance en soi.

L'étude menée sur un échantillon de 1.009 personnes salariées du public et du privé montre également que le plus mauvais élève est le secteur public. Plus d'un quart des fonctionnaires se plaignent de ces violences, citant en exemple des sifflements, des regards insistants et des gestes grossiers.

Le rapport du cabinet Ekilibre, auquel France Inter a eu accès, met aussi en avant les problèmes que rencontrent les victimes quand il s'agit d'être soutenues par l'entreprise. Selon ce rapport, deux tiers des personnes interrogées réclament plus d'actions de formation. En effet, les personnes qui ont subi des violences sexistes et sexuelles sur leur lieu de travail et qui ont été interrogées par Ekilibre affirment avoir reçu du soutien de leurs collègues, mais expliquent que les RH et la médecine du travail n'ont pas été d'un grand secours.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.