2 min de lecture Travail

1er mai : pourquoi s'offre-t-on du muguet pour la Fête du Travail ?

INVITÉ RTL - Stéphane Bern revient sur le point de départ de la fête du Travail, qui a démarré de l'autre côté de l'Atlantique en 1886.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
1er mai : Stéphane Bern explique l'origine de la fête du Travail et du muguet Crédit Image : GEORGES GOBET / AFP | Crédit Média : Thomas Sotto | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Camille Sarazin

Le point de départ de la fête du Travail, c'est le samedi 1er mai 1886, de l'autre côté de l'Atlantique. "Ce jour-là, à Chicago, il y a un mouvement revendicatif pour la journée de 8 heures lancé par les syndicats américains", explique Stéphane Bern. Après une grève qui a fait plusieurs morts, ils vont obtenir gain de cause. 

Mais pourquoi la date du 1er mai est restée ? "Ce n'est pas une date qui a été choisie au hasard", continue Stéphane Bern. "C'est ce qu'on appelle aux États-Unis à ce moment-là le 'moving day'. Traditionnellement, les entreprises réalisent le calcul de leur année comptable."

"En souvenir de ce 1er mai 1886, les manifestants en France vont adopter le triangle rouge : 8 heures de travail, 8 heures de sommeil, 8 heures de loisir." Il y a une fleur qui va devenir le symbole de ce premier mai : la fleur d'églantine, qui pousse dans le Nord de la France, qui rappelle Fabre d'Églantine qui avait instauré le calendrier républicain. "Voilà comment on a associé une fleur au 1er mai."

Puis, "c'est le maréchal Pétain qui institue au mois d'avril 1941 la fête du Travail et de la concorde sociale, sauf qu'il déteste la couleur rouge, j'imagine que ça lui rappelle un peu le communisme, et il veut utiliser une autre tradition qui est le muguet", explique Stéphane Bern. C'est donc Pétain qui a associé le muguet au 1er mai.

Un 1er-Mai 2020 virtuel, confinement oblige

À lire aussi
Olivier Véran, invité du "Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI" dimanche 27 septembre. coronavirus
Covid-19 : sur le télétravail, Véran prône le "bon sens" des entreprises

Avec la crise du coronavirus et le confinement, le 1er mai 2020 n'est pas comme les autres. Les syndicats célèbrent la journée internationale des travailleurs sans cortège mais sur les réseaux sociaux et à travers quelques rassemblements fugaces, le temps d'une photo.

Emmanuel Macron a donné le ton, en postant une vidéo pour saluer "l'esprit du 1er mai", avec "une pensée pour les organisations syndicales". Le chef de l'État a souligné que c'est grâce "au travail, au dévouement de nos soignants, des personnels de la protection civile, des forces de l'ordre, des armées, que nous sauvons chaque jour tant de vies".

Le président de la République a salué aussi "l'engagement" et le "travail" des agriculteurs, fonctionnaires, salariés, indépendants et bénévoles. Un discours accueilli fraîchement par les syndicats.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Travail Histoire 1er mai
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants