2 min de lecture États-Unis

Universités : le scandale des pots-de-vins confirme une tendance de l'élite américaine

Le scandale des admissions d'étudiants américains dans les universités les plus prestigieuses, monnayées par leurs riches parents avec un total de 25 millions de dollars de pots-de-vins versés, soulève le problème des droits d'entrée dans ces établissements prestigieux.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Universités : le scandale des pots-de-vins confirme une tendance de l'élite américaine Crédit Image : Yana Paskova / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Joanna Wadel

Un scandale incroyable a éclaté au États-Unis, sur les admissions dans les plus prestigieuses universités du monde. Des parents fortunés, des acteurs, des financiers, des patrons ont littéralement payé l'entrée de leur enfants dans les meilleures formations supérieures américaines, alors qu'en principe ces établissements sont extrêmement sélectifs, et n'acceptent que les élèves les plus brillants. 

Il s'agit des universités de Californie, de Yale, de Stanford et de Georgetown : tout simplement les plus grandes. Comme si l'on avait payé pour rentrer à Polytechnique ou à HEC. Les parents concernés sont par exemple l'un des dirigeants du fonds d'investissement TPG, ou l'une des actrices vedette de la série Desperate Housewives

Le procès verbal de l'enquête du FBI est édifiant. 25 millions de dollars de pots-de-vin ont été payés à un intermédiaire, qui soudoyait lui-même les examinateurs ou bien truquait les dossiers sportifs des élèves, pour les faire passer pour des footballeurs ou des hockeyeurs hors pair, ce qui leur permettait d'accéder aux écoles concernées. 

À lire aussi
Machelle Hackney, fondatrice de la chaîne YouTube Fantastic Adventures, est accusée de maltraitance. États-Unis
États-Unis : elle maltraitait ses enfants pour gagner des vues sur Youtube

Les frais de scolarité en hausse de 11% depuis les années 2000

Une enquête qui corrobore un livre tout récent publié par un journaliste du Guardian, Daniel Golden, qui a reçu le prix Pulitzer pour ses révélations montrant que l'élite richissime américaine achète désormais les diplômes de ses enfants dans ces établissements, en échange de donations faites, avec avantage fiscal conséquent, aux universités elles-mêmes. Le gendre de Donald Trump aurait été admis à Harvard peu après une donation de deux millions et demi de dollars de son père faite au Collège de Boston. 

À défaut de pouvoir affirmer avec aplomb que le système est gangrené par la corruption, on peut dire néanmoins qu'il y a des voies d'accès scandaleuses. Et d'autant plus choquantes que les tests pour les candidats normaux sont très difficiles. Et que l'accès à ces formations d'élite représente un sacrifice considérable pour la classe moyenne américaine. À cause des frais de scolarité des écoles et universités, entre 30.000 et 70.000 euros par an

Et c'est un prix qui a progressé de 11% par an depuis le début des années 2000, bien plus que l'inflation, bien plus que l'immobilier, sous l'effet d'investissements massifs qui ont été effectués pour séduire les étudiants du monde entier. Investissements faits dans l'immobilier et dans les professeurs, dont les salaires ont littéralement explosé, ils atteignent couramment 150.000 à 200.000 euros par an.

En France, l'université se paupérise

Rien avoir en effet avec notre université qui se paupérise. Les subventions publiques diminuent, il y a bien des donations mais elles restent modestes, et les droits d'entrée sont beaucoup plus faibles. Pour une licence à la Sorbonne par exemple, c'est 406,10 euros, assurance maladie comprise. C'est-à-dire la moitié du prix d'un Iphone. Pire, les syndicats étudiants se battent bec et ongles contre un projet du gouvernement qui veut, à juste titre, faire payer un peu plus les étudiants étrangers. On n'est pas près de voir nos universités sortir du dénuement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Études supérieures Université
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797205198
Universités : le scandale des pots-de-vins confirme une tendance de l'élite américaine
Universités : le scandale des pots-de-vins confirme une tendance de l'élite américaine
Le scandale des admissions d'étudiants américains dans les universités les plus prestigieuses, monnayées par leurs riches parents avec un total de 25 millions de dollars de pots-de-vins versés, soulève le problème des droits d'entrée dans ces établissements prestigieux.
https://www.rtl.fr/actu/conso/universites-le-scandale-des-pots-de-vins-confirme-une-tendance-de-l-elite-americaine-7797205198
2019-03-14 10:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/zeOml4lt--F8YIbiuH-_Tw/330v220-2/online/image/2019/0312/7797190673_la-prestigieuse-universite-de-yale-aux-etats-unis.jpg