2 min de lecture Carlos Tavares

PSA : la prime pharaonique de Carlos Tavares après le rachat d'Opel

Le PDG du groupe PSA, qui a racheté la marque Opel, réalise une prime d'un million d'euros. Une somme largement décriée par les syndicats, bien qu'elle satisfasse les actionnaires.

Christophe Bourroux Auto-Radio Christophe Bourroux
>
Auto-Radio du 24 avril 2018 Crédit Image : SEBASTIEN BOZON / AFP | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux Journaliste RTL

1 million d'euros. C'est la prime exceptionnelle que va toucher le patron de PSA Carlos Tavares, pour le rachat d'Opel. Une somme décriée par les syndicats, mais pas par les actionnaires, réunis aujourd'hui au siège du groupe à Rueil-Malmaison. Il faut dire que les résultats du constructeur sont exceptionnels. Après une année 2017 record, Carlos Tavares a présenté ce mardi 24 avril aux actionnaires des résultats tout aussi records.

En effet, depuis le début de l'année, le chiffre d'affaires est de 18 milliards d'euros, soit un bond de 42% grâce notamment à la grande forme de ses SUV, comme le Peugeot 3008 et 5008, de la Citroën C3 et de certains véhicules Opel, nouveau-venu dans le groupe. Et cela, dans toutes les régions du monde. C'est ce qui est remarquable. +65 % en Europe. Et surtout, PSA s'éveille de nouveau en Chine.

Ces derniers temps, PSA patinait sur ce premier marché du monde. Et bien, l'hémorragie est arrêtée et les ventes repartent. Et au passage, PSA signe un record historique : avec au total plus d'un million de véhicules vendus en trois mois. Cette année, PSA veut continuer à appuyer sur le champignon et vise le cap-là aussi historique des quatre millions de véhicules.

À lire aussi
Carlos Tavares, patron de PSA Peugeot Citroën. auto
PSA : "l'écoeurement" de la CGT face à la prime d'un million d'euros pour Carlos Tavares

Actionnaires contre syndicats

Aujourd'hui, avec environ 17% de part de marché, le constructeur revendique le deuxième rang européen, derrière Volkswagen. C'est dans ce contexte que Carlos Tavares a reçu un grand oui de la part des actionnaires. Près de 76% ont voté pour une prime d'un million d'euros.

Au total, la rémunération de Carlos Tavares va passer à 6,7 millions par an, soit un salaire de plus de 18.000 euros par jour. Ce que dénonce la CGT, alors qu'un plan de départ volontaire a été mis en place pour Opel. Même si la direction rappelle qu'avant l'arrivée de Carlos Tavares, l'entreprise perdait jusqu'a 250 millions d'euros par mois.

Cerise sur le capot

La billetterie du Mondial de l'Auto de Paris vient tout juste d'ouvrir. Et il y a du nouveau par rapport aux années précédentes. Plus court en durée - du 4 au 14 octobre prochain - le salon intégrera la moto et toute une partie sur les nouvelles technologies. Et c'est gratuit pour les moins de 11 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Carlos Tavares Auto PSA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793100957
PSA : la prime pharaonique de Carlos Tavares après le rachat d'Opel
PSA : la prime pharaonique de Carlos Tavares après le rachat d'Opel
Le PDG du groupe PSA, qui a racheté la marque Opel, réalise une prime d'un million d'euros. Une somme largement décriée par les syndicats, bien qu'elle satisfasse les actionnaires.
https://www.rtl.fr/actu/conso/psa-la-prime-pharaonique-de-carlos-tavares-apres-le-rachat-d-opel-7793100957
2018-04-24 23:45:10
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kYbIpukzDge9A9202f0X4A/330v220-2/online/image/2018/0228/7792457432_le-patron-de-psa-carlos-tavares-en-fevrier-2018.jpg