2 min de lecture Impôts

Prélèvement à la source : devez-vous payer votre impôt sur le revenu en septembre ?

ÉCLAIRAGE - Prélèvement à la source, année blanche, revenus exceptionnels... L'année 2019 est la dernière année de transition après l'instauration définitive du prélèvement à la source. Avec ses spécificités.

>
Prélèvement à la source : devez-vous payer votre impôt sur le revenu en septembre ? Crédit Image : Joël SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
signature paul turban
Paul Turban et Anaïs Bouissou

Rassurez-vous, il s'agit de la dernière année où l'on se posera la question s'il faut, ou non, payer son impôt sur le revenu. Pour les impôts de 2019, vous êtes d'ores et déjà en train de les payer chaque mois avec le prélèvement à la source. Mais cette réforme nécessite une année de transition, l'année 2018. Et en 2019, seules quelques personnes devront payer des impôts sur leur revenu 2018

En effet, 2018 est une "année blanche" fiscale. Autrement dit, les revenus "ordinaires" de l'année 2018, qui figurent sur votre avis d'imposition récemment reçu, ne sont pas imposés. Cette mesure a été mise en place pour permettre une transition en douceur vers le nouveau système de prélèvement à la source. 

Néanmoins, pour éviter que des contribuables ne profitent de l'année blanche pour déclarer des revenus exceptionnels, ces revenus sont, eux, imposés. Vous n'aurez donc à payer des impôts sur vos revenus 2018 que si vous avez eu des revenus exceptionnels. Vous devrez régler le montant avant le 16 septembre 2019. 

La liste des revenus exceptionnels

Pour les salariés, il s'agit principalement les indemnités de rupture de contrat de travail (pour leur fraction imposable), les primes de départ à la retraite, les primes/gratifications sans lien avec le contrat de travail (ou allant au-delà de ce qu'il prévoit), les indemnités versées lors d'un changement de résidence ou de lieu de travail, la participation et l'intéressement non versés sur un plan d’épargne entreprise ou retirés en dehors des délais légaux de déblocage des sommes ainsi que le rachat de jours compte épargne temps (CET) au-delà du 10e jour.

À lire aussi
La Banque de France s'alarme de la hausse de la fraude aux chèques impôts
Jura : il veut payer ses impôts par chèque, l'administration refuse

Pour les indépendants, il s'agit des revenus de type BIC/BNC, BA, la part des bénéfices de 2018 dépassant le montant total de ceux perçus les 3 années précédentes, les plus-values ou moins-values professionnelles à court terme et les subventions d'équipement (même échelonnées). 

Pour les retraités, enfin, il s'agit des pensions de retraite versées sous forme de capital et des indemnités de départ en retraite. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Impôts Fiscalité Bercy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants