2 min de lecture Consommation

Nutella, Coca-Cola, Ricard... Pourquoi des produits seront plus chers vendredi

ÉCLAIRAGE - Certains produits de consommation devraient augmenter en moyenne de 6% le vendredi 1er février. Une conséquence de l'entrée en vigueur de loi en faveur d'une meilleure rémunération des agriculteurs.

>
Pourquoi certains produits seront plus chers dès vendredi ? Crédit Image : AFP / Archives, PHILIPPE HUGUEN | Crédit Média : M6 | Date :
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
Journaliste

Spaghettis, fromages, Nutella... Dès vendredi 1er février, les prix de ces produits que l'on retrouve dans la plupart de caddies français vont augmenter. Une hausse de 6% en moyenne sur le ticket de caisse des consommateurs, qui marque l'entrée en vigueur de la loi Alimentation, attendue de pied ferme par les agriculteurs.

Le texte promulgué en octobre 2018 prévoit de rétablir l’équilibre des relations commerciales entre les producteurs et le circuit de la grande distribution. Une mesure longtemps réclamée par les agriculteurs, qui impose "le relèvement du seuil de revente à perte" aux distributeurs.

Autrement dit, tout produit acheté 100 euros par une enseigne doit être vendu au moins 110 euros au consommateur, sous peine de sanctions. Une règle qui s'appliquera aussi bien à l'épicerie sucrée que salée, les produits "frais en libre-service" tels que les pizzas, tous types de boissons, ainsi que les aliments pour animaux.

À lire aussi
Un magasin Lidl (image d'illustration) tendances
VIDÉO - Consommation : pourquoi le hard discount n'est plus si avantageux

Les marques les plus populaires coûteront plus cher

De nombreux produits sont concernés. Le Parisien publie un schéma regroupant l'évolution tarifaire de différentes marques, parmi les plus courantes des achats d'un Français moyen. Au total, sur un catalogue de 25.000 références, 1.000 produits devraient changer de prix. Selon le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Didier Guillaume, "500 produits sur 13.000" connaîtront une hausse de prix dès le 1er février.

Selon les données d'une enseigne souhaitant rester anonyme, le prix d'une boîte de lait infantile augmentera de 8%, celui d'une bouteille d'huile végétale de près de 7%, quant au coût d'un pot d'une célèbre marque de pâte à tartiner, il passera au-delà des 8%.

Les hausses les plus fortes concerneront essentiellement ces produits. Très demandés, ceux-ci faisaient l'objet d'une bataille commerciale entre les enseignes, qui s'efforçaient jusqu'ici de tirer leurs prix vers le bas. L'eau Évian, les crèmes dessert Danette, les yaourts nature ou encore le litre de Ricard figurent sur cette liste. 

Le ministre de l'Agriculture s'est exprimé ce mercredi 30 janvier sur France info. Il dit déplorer cette hausse sur les produits de grande consommation pour les citoyens, qu'il estime néanmoins nécessaire pour préserver l'agriculture française et "pour arrêter d'acheter des produits qui viennent d'Amérique ou des pays de l'Est". 

La fin des promotions "1 produit acheté, 1 produit offert"

La loi Alimentation devrait également mettre fin au système des "superpromos", procédé récurrent des grandes enseignes. Ainsi, toutes les promotions sur un même produit dépassant les 34% seront interdites.

Ce qui inclut toutes les promotions à 50%, et la fameuse formule "1 acheté = 1 offert" qui parsemait les étiquettes de nos rayons. Dorénavant, seuls 25% des volumes de produits pourront faire l'objet d'une promotion. 

L'UFC-Que Choisir dénonce "une vaste farce"

Pour amortir l'impact de cette hausse des prix sur le pouvoir d'achat des Français, les enseignes ont déjà prévu de privilégier leurs marques distributeur, ou encore de mieux récompenser la fidélité de leur clientèle, avec des programmes de cagnotte plus généreux.

De son côté, Alain Bazot, le président de l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, dénonce ce mercredi sur LCI "une vaste farce" du gouvernement, qui "augmente les marges de la grande distribution", au détriment des foyers les plus modestes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Alimentation Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796386310
Nutella, Coca-Cola, Ricard... Pourquoi des produits seront plus chers vendredi
Nutella, Coca-Cola, Ricard... Pourquoi des produits seront plus chers vendredi
ÉCLAIRAGE - Certains produits de consommation devraient augmenter en moyenne de 6% le vendredi 1er février. Une conséquence de l'entrée en vigueur de loi en faveur d'une meilleure rémunération des agriculteurs.
https://www.rtl.fr/actu/conso/nutella-coca-cola-ricard-pourquoi-des-produits-seront-plus-chers-vendredi-7796386310
2019-01-30 15:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JZnZETYSeu2v_LMbGZDmQg/330v220-2/online/image/2018/0615/7793764035_la-caisse-d-un-supermarche-carrefour-a-hazebrouck-le-15-mars-2012-illustration.jpg