2 min de lecture Diplomatie

Les ventes d'armes françaises au plus haut depuis 20 ans

Les exportations de matériels militaires terrestre, aérien ou naval "made in France" ont augmenté de 30% pour dépasser 9 milliards d'euros.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Les ventes d'armes françaises au plus haut depuis 20 ans Crédit Image : Nicolas TUCAT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau édité par Camille Schmitt

Le Parlement a reçu mercredi 5 juin le traditionnel rapport sur les ventes de matériels militaires par la France. L'année 2018 a été une année très active. La France a décroché l’an dernier la médaille de bronze des ventes d’armes derrière les États-Unis et la Russie. 

Les exportations de matériels militaires terrestre, aérien ou naval "made in France" ont augmenté de 30% pour dépasser 9 milliards d'euros. Il s'agit d'une des meilleures recettes des 20 dernières années. Sur un plan purement économique, ces opérations permettent à notre industrie de conserver son potentiel industriel et technologique ainsi que les 200.000 emplois qualifiés qui y sont attachés. 

Dans une France qui a perdu plus d’un million de jobs dans ses usines, l’armement représente toujours 13% des emplois industriels du pays.

Le Moyen-Orient, zone importante pour les ventes d'armes françaises

Les bons clients de la France sont globalement tous les pays qui ne veulent pas dépendre à 100% de l’Amérique de Trump ou de la Russie de Poutine. L’examen du carnet de commandes officiel montre que le Proche et le Moyen-Orient sont encore les principales zones de ventes avec près de la moitié des commandes. Un poids très significatif mais il faut noter qu'il est en recul de 10 point en un an. 

À lire aussi
Emmanuel Macron, en Chine le 6 novembre 2019 armée
Emmanuel Macron juge que l'OTAN est en état de "mort cérébrale"

Ce sont respectivement le Qatar, la Belgique et l’Arabie Saoudite qui forment le trio des grands clients 2018. Pour le Qatar, c’est au bénéfice de notre industrie aéronautique, hélicoptères et Rafales. Pour la Belgique se sont nos chars et véhicules blindés qui ont été sélectionnés. Enfin pour l’Arabie Saoudite, le ministère met en avant des navires patrouilleurs.

Des ventes d'armes controversées

Les ventes de certains matériels sont très controversées, notamment celles à l’Arabie Saoudite. Les dernières livraisons à ce pays très éloigné de nos critères de gouvernance démocratique sont, en effet, fortement soupçonnées par de nombreuses ONG d’être utilisées par le régime saoudien et ses alliés contre des populations civiles au Yémen

Dans son rapport au Parlement, le gouvernement s’en défend. Mais comme le doute persiste sur ce dossier, Paris met cette année l’accent sur la part croissante de l’Europe dans nos exportations de matériels : + de 25% du total. Avec en tête de gondole, la Belgique mais aussi l’Espagne qui figure désormais au cinquième rang de nos clients.  

Les plus

Le  chômage est au plus bas dans la zone euro depuis 10 ans.

L’Europe remet la liaison Lyon-Turin sur ses rails en offrant de relever à 55% la part de Bruxelles dans le coût du projet.

La note du jour

13/20 à la plate-forme Oups.gouv.fr qui concrétise la proposition sur le "droit à l’erreur" des citoyens dans leurs démarches administratives et fiscales.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Armement Armes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants