1 min de lecture Immobilier

Déconfinement : la Normandie en plein boom immobilier

Le traumatisme provoqué par le confinement et le développement du télétravail ont motivé de nombreux citadins à acheter un pied à terre en province.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Déconfinement : la Normandie en plein boom immobilier Crédit Image : ANTOINE LORGNIER / ONLY FRANCE / Only France via AFP | Crédit Média : Frédéric Veille | Durée : | Date : La page de l'émission
fred veille
Frédéric Veille édité par Félix Roudaut

Le crise du nouveau coronavirus a donné des envies d'ailleurs à de nombreux citadins. Conséquence : certaines régions connaissent un vrai boom immobilier, comme la Normandie. Ce n'est pas Dominique qui dira le contraire. La Rouennaise a vendu sa maison en quelques jours. "Ce sont des Parisiens qui recherchaient un bien près de Paris et très accessible par le train", explique-t-elle au micro de RTL.


Que ce soit pour des résidences principales ou secondaires, les agences immobilières tentent de répondre à cet engouement inattendu. Les acquéreurs jettent principalement leur dévolu sur une maison de campagne avec jardin, bénéficiant d'une belle vue et nécessitant peu de travaux. Ils souhaitent également disposer d'un bon réseau téléphonique et de la 4G.

"Depuis le déconfinement, on a eu énormément de visites de Parisiens qui voulaient une résidence secondaire", confirme la gestionnaire d'une agence immobilière à Mortagne-au-Perche, dans l'Orne. La rudesse du confinement et le développement du télétravail ont donc fini de convaincre de nombreux Parisiens de s'offrir un pied à terre en province.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immobilier Coronavirus Tendances
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants