2 min de lecture Paris

Coronavirus : la mairie de Paris veut racheter des appartements AirBnb

VU DANS LA PRESSE - Ian Brossat, adjoint au logement à la mairie de Paris, explique vouloir proposer ces appartements à la location à un prix "20% en dessous des prix du marché".

Ian Brossat, à Marseille, le 5 février 2019.
Ian Brossat, à Marseille, le 5 février 2019. Crédit : CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et AFP

Le coronavirus a eu raison du tourisme. Et Airbnb est l'une des principales victimes du phénomène. En guerre contre la plateforme de location depuis plusieurs années, l'adjoint au logement de la mairie de Paris, Ian Brossat, a annoncé mardi 19 mai vouloir profiter de cette crise pour racheter les appartements de la capitale qui ne trouvent plus preneur en cette période de crise sanitaire.


"Des propriétaires ont acheté des logements dans une logique d'investissement. Ils les ont placés sur Airbnb afin de rembourser leurs prêts. Paris travaille sur le rachat de ces logements grâce à la société foncière qu'Anne Hidalgo a porté durant la campagne municipale", explique-t-il à Challenge. "L'idée serait de racheter ces logements afin de les mettre en location, à 20% en dessous du prix du marché, soit environ 18 euros le mètre carré par mois. Le but, c'est d'avoir un retour massif de ces logements vers la location traditionnelle pour les Parisiens."

Des propriétaires en difficulté ?

Pour le moment, le prix auquel ces logements pourraient être rachetés est inconnu. "Il dépendra des évolutions du marché", explique Ian Brossat qui en septembre dernier s'indignait d'un partenariat établi entre le Louvre et la plateforme de location. "Ce qui est certain, c’est qu’il y aura des propriétaires en difficulté dans leur montage financier car faute de touristes, impossible de louer leur appartement."

Comme le soulève le Huffington Post, Airbnb a annoncé licencier un quart de ses employés dans le contexte de la crise sanitaire. L'entreprise a par ailleurs affirmé avoir enregistré une hausse des recherches sur son site français pour les vacances d'été après les annonces du gouvernement à ce sujet. Ainsi, du 15 avril au 15 mai, les utilisateurs français ont effectué 21,2 millions de recherches de locations touristiques et "85% des dernières recherches portent sur des lieux de séjour en France", affirme l'entreprise dans un communiqué.

Lire la suite
Paris Airbnb Anne Hidalgo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants