2 min de lecture Emploi

Emploi : les TPE et les PME ont de plus en plus de mal à recruter

Cette année, 82% des TPE/PME n’ont pas pu conclure les embauches qu’elles envisageaient. Manque de candidats, problèmes de qualification, absence d'expérience, les raisons qui expliquent ce chiffre vertigineux sont nombreuses.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Chômage : les TPE et les PME ont du mal à recruter Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau édité par Cassandre Jeannin

C'est paradoxal mais dans un pays de fort chômage, les petites et moyennes entreprises (TPE et PME) ont du mal à recruter du personnel. C’est une situation qui n’est malheureusement pas nouvelle en France mais qui devient désormais préoccupante

En 2018, l’indicateur des difficultés à recruter était déjà très élevé : 70% des TPE/PME n’ont pas pu conclure les embauches qu’elles envisageaient. Cette proportion est passée en 12 mois à 82%, selon l’Institut d’étude économique Rexecode. C’est un constat assez vertigineux : 8 petites entreprises sur 10 ne pourront finaliser les recrutements dont elles ont pourtant besoin. 

Dès 2017, l’INSEE soulignait l’accroissement des difficultés de recrutement en France. Et aujourd’hui on note que l’amélioration de la conjoncture, la baisse du chômage et la hausse du pouvoir d'achat ne changent manifestement pas le tableau.

Pourquoi les entreprises ne parviennent pas à recruter ?

Coté entreprises, les explications sont assez bien cernées. Dans les deux tiers des cas, il n’y a tout simplement pas de candidat pour le poste proposé. Dans 50 % des dossiers, c’est une trop forte divergence entre le profil des postulants et les qualifications requises qui cause problème et dans un tiers des échecs c’est l’absence d’expérience ou la faible motivation des candidats qui sont mises en avant. Le salaire n’arrive qu’en cinquième position des motifs déclarés.                                                

À lire aussi
Frédéric Duval, directeur général d'Amazon France. emploi
Critiquée, Amazon se défend sur RTL : "Nous avons créé 9.300 CDI en France"

Coté candidats, on a aussi des explications. Il y a en France, à tous les niveaux d’embauche, la recherche du "mouton à 5 pattes", le salarié parfait : jeune mais expérimenté, avec du potentiel mais patient sur sa promotion, le tout sans que le salaire, les conditions de travail et les formations soient toujours au rendez-vous.      

En quoi le marché de l'emploi en France est particulier ?

En France, le marché de l'emploi est singulier et paradoxal. Selon les données de l’INSEE, les besoins de main d’œuvre sont très importants : les employeurs anticipent 2,6 millions de projets d’embauches, ce qui représente sur un an environ 350.000 emplois nouveaux. Mais les spécialistes disent déjà qu’il ne sera que partiellement réalisé faute de candidats ou de profils adaptés aux postes à pourvoir. 

Cette double frustration pénalise notre économie et souligne les faiblesses de notre système de formation et celles de nos petites entreprises en matières de gestion des ressources humaines.

Les Plus

Transavia, la filiale low cost d'Air France va pouvoir grandir, un accord avec les pilotes est enfin en vu. 

Les permis de construire ont baissé de 8 % entre janvier et avril 2019, et les mises en chantier de 8 %. 

La Note

13/20 à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Elle s'est décidée à reconnaître le syndrome d'épuisement professionnel dans sa classification internationale des maladies. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Entreprises Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants