1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Santé : la pollution de l'air impacterait tous les organes du corps
1 min de lecture

Santé : la pollution de l'air impacterait tous les organes du corps

Une étude publiée par des chercheurs américains démontre que la pollution de l'air affecte tous nos organes, et pas seulement nos poumons. Les petites particules seraient responsables de plus de 4 millions de décès dans le monde.

Circulation un jour de pic de pollution (illustration)
Circulation un jour de pic de pollution (illustration)
Crédit : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Santé : la pollution de l'ai impacterait tous les organes du corps
00:01:46
Santé : la pollution de l'ai impacterait tous les organes du corps
00:01:47
C'est notre Planète du 27 mai 2019
00:01:55
Virginie Garin - édité par Sarah Ugolini

La pollution de l'air nous empoisonne jusque dans nos organes. Une étude publiée par des chercheurs américains démontre aujourd'hui qu'elle affecte tous nos organes, et pas seulement nos poumons. Elle a en effet un impact de la tête aux doigts de pieds selon ces chercheurs, pneumologues américains. On connaissait les risque de cancer de poumon  ou de maladies cardiaques liées aux grosses particules de pollution. Là, les médecins se sont intéressés aux toutes petites particules qu'on ne détectait pas avant.

On parle de celles de moins de 2,5 microns. D'ailleurs, aujourd'hui très peu d'instruments sont capables de les mesurer. À Paris, sur les 60 capteurs d'Airparif, seulement trois peuvent les repérer. Ces particules pénètrent dans nos cellules et peuvent endommager tous nos organes. Elles seraient responsables de plus de 4 millions de décès dans le monde selon  l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Elles se promenent dans le corps par le système sanguin et affectent le foie, la peau, les os. Elles pourraient ussi être la cause de diabète et entraîner des problèmes de fertilité. 

Un lien avec Parkinson et l'autisme

Il y aurait même un lien avec Parkinson et l'autisme. Tout cela est assez noir, mais ça montre l'importance de réduire la pollution dans les grandes villes et notamment la pollution au diesel. Car ces microparticules viennent de différentes sources : du chauffage de nos logements, mais surtout des transports et des voitures. Or, les modèles de voiture diesel le plus récents émettent justement ce type de particules. Les filtres permettent de capturer les grosses particules, mais pas les plus petites. Et quand les constructeurs expliquent que les diesel neufs polluent beaucoup moins, les pneumologues repondent qu'ils sont toujours aussi dangereux.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications s