2 min de lecture Économie

Emploi : les prévisions audacieuses du gouvernement

Les prévisions du gouvernement en matière de baisse du chômage et de hausse pouvoir d'achat sont optimistes. Les réformes d'Emmanuel Macron, encouragées par l'OCDE, seront-elles à la hauteur de ces projections ?

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Emploi : les prévisions audacieuses du gouvernement Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau édité par Joanna Wadel

Les prévisions du gouvernement pour le proche futur sont sur la table. Et en matière de chômage à la baisse et de pouvoir d’achat à la hausse, elles sont élevées. Le programme de stabilité du gouvernement pour l’an prochain, et au-delà, sera publié ce matin. 

Concernant l’emploi, la cible est précise. Le taux de chômage dans l’Hexagone, qui était de 8,8% au 1er janvier, devrait tomber à 8,6% d’ici décembre, et à 8,3% fin 2020. Sur le papier, ces projections appellent 3 commentaires : Tout d'abord, le recul des sans-emploi, au sens du bureau International du Travail, serait de 1,1% depuis l’arrivée d'Emmanuel Macron à l’Elysée. 

Ces prévisions s’inscrivent dans un cadre conjoncturel peu actif, puisque la croissance vient d’être revue à la baisse et que le FMI promet un gros coup de mou en Europe et dans le monde. Et enfin, pour bienvenue qu’elle soit, cette amélioration reste trop modeste, son rythme trop lent pour que le nombre d’inscrits à Pole Emploi reviennent à 7% de la population active à la fin du quinquennat.

Des engagements bien audacieux

Le volontarisme n’a jamais été une faute politique. Encore faut-il disposer de bons atouts. L’équipe d'Emmanuel Macron pense les détenir. Il estime, avant même les mesures post Grand Débat, avoir mis dans le circuit 14 milliards de baisse d’impôts en faveur des ménages. Ce gros coup de pouce, qu’il va falloir analyser de plus près, devrait selon Bercy fortement doper le PA. Au moins 2% dans un environnement sans inflation.    

À lire aussi
Un avion Thomas Cook (illustration) économie
Faillite de Thomas Cook : les clients lésés vont-ils être remboursés ?

Le meilleur est à venir. Le rapport publié hier par l’OCDE valide une montée en puissance des réformes Macron. Elles devraient stimuler la croissance, et par conséquent l’emploi dans la dernière partie du quinquennat. L’Institution internationale évalue même une hausse de 3,2% de la richesse par habitant dans les dix ans à venir. On prend note, mais dix ans, c’est loin.

Ces perspectives favorables ne pallieront pas le reste

Les chiffres - meilleurs cette année en France qu’en Allemagne ou en Italie - sont indispensables pour construire une politique sérieuse d’emplois et de PA. Mais soigner la colonne vertébrale et la moelle épinière du corps social ne suffit pas à remplir tout un agenda présidentiel et gouvernemental. L’exécutif fait face à d’autres défis. Ceux-là sont non quantifiables. Ce qui ne signifie pas qu’ils sont moins complexes à relever. 

Les Plus

Carlos Ghosn qui n'a plus aucune fonction chez Renault-Nissan va continuer de peser dans cette alliance. Il est encore l'un des plus gros actionnaires de ce groupe. 

Nouveau record pour les hébergements touristiques selon l'Insee : 438 millions de nuitées en France. 

La note

14 sur 20 à Antoine Jouteau, le patron du Bon Coin. Son entreprise sera cotée à Oslo ce mercredi. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Pouvoir d'achat Chômage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants