1 min de lecture Carlos Ghosn

Carlos Ghosn : la réponse de l'Élysée après les déclarations de Carole Ghosn sur RTL

L'ancien PDG de Renault-Nissan a été arrêté une nouvelle fois jeudi 4 avril à son domicile à Tokyo. Son épouse a notamment demandé, sur RTL, une intervention d'Emmanuel Macron.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
L'Élysée réagit à la déclaration de Carole Ghosn Crédit Image : Eric Feferberg / AFP | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Martin Planques

Carlos Ghosn est de retour en prison au Japon pour de nouveaux soupçons de malversations financières. L'Élysée s'est exprimé concernant la détention de l'ancien PDG de Renault-Nissan après la prise de parole de Carole Ghosn sur RTL.

Cette réaction intervient après le témoignage de l'épouse de Carlos Ghosn sur RTL, qui a confié être "sûre et certaine" de l'innocence de son mari. Au cours de l'entretien, elle dénonce notamment un "coup monté de Nissan". Carole Ghosn demande également l'intervention d'Emmanuel Macron. Et l'Élysée a fait le strict minimum. L'entourage du président de la République s'est contenté de rappeler des principes de base : Carlos Ghosn est un justiciable comme les autres.

La justice suit son cours en France comme au Japon et le gouvernement n'a pas à se se prononcer sur ces éléments en vertu de la séparation des pouvoirs. Bruno Le Maire a d'ailleurs confirmé que Carlos Ghosn bénéficiait de la protection consulaire de la France et de la présomption d'innocence. Il n'y aura cependant pas d'initiative d'Emmanuel Macron pour répondre à l'appel de Carole Ghosn sur RTL.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Carlos Ghosn Japon Arrestation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants