2 min de lecture Impôts

Écotaxe sur les billets d'avion : un nouvel impôt ?

ÉDITO - Le gouvernement a annoncé lancer une éco-contribution sur le transport aérien. Des moyens qui permettront non de lutter contre les émissions de carbones des avions mais de financer la loi sur les mobilités.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Écotaxe sur les billets d'avion : un nouvel impôt ? Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Esther Serrajordia

Le gouvernement a annoncé, mardi 10 juillet, une éco-contribution sur le transport aérien. Les billets d'avion de tous les vols au départ de France vont donc être taxés avec cette contribution dont le prix sera compris entre 1,50 et 18 euros selon la destination et la classe du ticket, à partir du 1er janvier 2020. Deux exceptions faites : les vols à destination de l'Outre-Mer et ceux à destination de la Corse. 

Il s'agit en fait d'un nouvel impôt. Avec cette taxe, l'État va renflouer le budget de la loi sur la mobilité grâce aux 180 millions d'euros récupérés chaque année. Cela devrait donc financer la rénovation d'infrastructures ferroviaires et routières. 

Il faut rappeler que les transports en commun sont déjà financés par de nombreuses ressources : le versement transport que payent de nombreuses entreprises, des subventions régionales, nationales... Tout ceci est englouti par un réseau de plus en plus vétuste, de moins en moins opérationnel, en particulier les petites lignes en région et le RER Parisien. 

Risque de pénaliser Air France

À lire aussi
Un avis d'impôt sur les revenus (illustration) économie
Impôts : Bercy vous aide à calculer ce que vous allez économiser

Est-ce vraiment utile de faire ça sans demander à la SNCF d'arbitrer ses priorités ? Par ailleurs, est-ce que c'est au transport aérien de financer cela alors qu'il paye déjà ses propres infrastructures avec la redevance aéroportuaire ? 

Il est vrai que le transport aérien pollue bien plus que les autres modes, mais il faut noter que le produit de cette taxe ne sera pas utilisé à diminuer les émissions de carbones des avions. Au contraire, le prélèvement risque de pénaliser Air France qui, de facto, va avoir moins de moyen pour renouveler sa flotte et acheter des aéronefs moins gourmands en carburants, cela peut représenter jusqu'à 20% d'économie avec les nouveaux moteurs.

Taxer les camions européens ?

D'autres modes de transports passent entre les gouttes : les milliers de camions européens ne payent pas un centime de taxe pour payer les routes qu'ils empruntent, même pas en essence puisqu'ils font leurs pleins de carburants avant de franchir la frontière. 

En réalité, le gouvernement utilise un expédiant budgétaire pour boucler un exercice particulièrement difficile parce qu'il ne fait pas d'économie. Il recourt donc à la bonne vieille méthode française : un problème, une taxe

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Impôts Écotaxe Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798013412
Écotaxe sur les billets d'avion : un nouvel impôt ?
Écotaxe sur les billets d'avion : un nouvel impôt ?
ÉDITO - Le gouvernement a annoncé lancer une éco-contribution sur le transport aérien. Des moyens qui permettront non de lutter contre les émissions de carbones des avions mais de financer la loi sur les mobilités.
https://www.rtl.fr/actu/conso/ecotaxe-sur-les-billets-d-avion-un-nouvel-impot-7798013412
2019-07-10 13:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Qn07QHZnx7wJX9_-Fqm_mg/330v220-2/online/image/2019/0710/7798011382_un-avion-xl-airways-illustration.jpg