2 min de lecture Économie

Économie : l'industrie française remonte la pente

Un vent favorable souffle sur l'industrie française, avec un taux de création d’entreprises supérieur aux fermetures depuis 2018. Mais ce redressement ne garantit pas pour autant un rebond de la croissance en 2019.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Économie : l'industrie française remonte la pente Crédit Image : Pascal PAVANI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Joanna Wadel

La France a continué de créer des usines l'année dernière, soit 124 nouvelles installations créées dans l'Hexagone en 2018, contre 107 disparitions. Cette situation de bonus constitue un bilan favorable, qui n'est autre que le fruit du rebond économique de l'année 2017.  

Malgré cette bonne nouvelle, les derniers mois de l'année avaient enregistré une petite hécatombe, avec 13 fermetures sèches en un seul trimestre. Le panorama reste donc encourageant, mais la dynamique semble s'essouffler. L'industrie reste néanmoins la colonne vertébrale de l'économie française qui veut tenir son rang. 

Dans l'absolu, l'activité manufacturière est bonne, usines et ateliers tournent actuellement à 85% de leur capacité, ce qui est remarquable. Leur chiffre d'affaire est en hausse régulière. La richesse créée va friser les 250 milliards d'euros de bons chiffres. 

À lire aussi
Des véhicules sur l'autoroute (illustration) économie
Privatisation des autoroutes : pourquoi l'État n'a pas fait son travail

Mais cette progression survient après un parcours tumultueux. En 2009, la balance création-destruction était négative de 224 usines et la perte enregistrée de 80.000 emplois industriels, en 2013 la France perdait 150 manufactures. 

Bien que ces dégâts n'ont pas été totalement résorbés, notre tissu industriel a réalisé un redressement significatif en l'espace de 10 ans. 

Peut-on parler de prospérité économique pour autant ?

L'idéal serait que cet élan se poursuive, mais il est illusoire de croire que la route est bien dégagée. À court terme, il ne faut pas compter sur un effet "trampoline" dans l'Hexagone. La croissance va être molle cette année, et il ne faudra rien attendre non plus de l'international. 

D'autant plus que nos industries butent toujours sur les mêmes défaillances structurelles, à savoir l'absence de flexibilité face aux transformations qui s'accélèrent. Le diesel condamné, la filière automobile va perdre des dizaines de milliers d'emplois. L'imprimerie industrielle est également sinistrée, sept centres de production ont fermé en 2018, broyés par le rouleau compresseur du numérique. Les usines de cosmétiques et de produits d'hygiène, secteurs où les sous-traitants sont extrêmement nombreux, sont sur la pente descendante. Le textile est également en mauvaise posture. 

Si notre industrie n'a plus la tête sous l'eau, elle reste encore à la traîne par rapport à la concurrence allemande et italienne. 

Les Plus

Du mouvement dans l'industrie internationale. Apple va régler une ardoise fiscale de 500 millions d'euros au fisc français. Germania, une low-cost allemande fondée en 1986, dépose son bilan. Preuve que le modèle "made in Germany" n'est pas toujours idyllique. La compagnie étant en revanche un gros client de l'aéroport de Toulouse, il lui faut désormais chercher un nouvel investisseur. Enfin, une bonne nouvelle, le surendettement des Français recule fortement, il est revenu au niveau des années 1990. 

La note

3/20 à General Electric, le géant américain n'a crée que 25 des 1000 emplois promis lors du rachat d'Alstom Energy. La sanction, une petite pénalité de 50 millions d'euros. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Croissance Industrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796460104
Économie : l'industrie française remonte la pente
Économie : l'industrie française remonte la pente
Un vent favorable souffle sur l'industrie française, avec un taux de création d’entreprises supérieur aux fermetures depuis 2018. Mais ce redressement ne garantit pas pour autant un rebond de la croissance en 2019.
https://www.rtl.fr/actu/conso/economie-la-creation-d-usines-repart-a-la-hausse-7796460104
2019-02-06 10:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/68dxSdIarP-sNNN5FbbHhg/330v220-2/online/image/2019/0206/7796460698_000-12v5b5.jpg