1 min de lecture Assurance auto

Coronavirus : UFC-Que choisir exhorte les assureurs à plus de solidarité

VU DANS LA PRESSE - L'association de consommateurs demande aux autorités publiques d'obliger les assureurs auto/moto à rendre à leurs clients les "économies" réalisées grâce à la baisse de sinistralité.

Un salarié d'une compagnie d'assurance automobile (illustration)
Un salarié d'une compagnie d'assurance automobile (illustration)
Félix Roudaut
Félix Roudaut

Les assureurs de véhicules manquent-ils de solidarité à l'heure où la France traverse une crise économique sans précédent liée à l'épidémie de nouveau coronavirus ? C'est ce que déplore UFC-Que Choisir. Dans un communiqué diffusé ce lundi 27 avril 2020, l'association de défense des consommateurs demande donc aux autorités publiques de contraindre les assureurs à rendre à leurs clients les "économies" réalisées grâce à la forte baisse de sinistralité liée au confinement.

"Alors que les deux tiers des primes sont habituellement affectées à l'indemnisation des sinistres, la chute du trafic automobile profite à plein aux assureurs", justifie ainsi UFC-Que Choisir dans son communiqué que nos confrères des Échos ont pu consulter. 

Après avoir élaboré trois scénarios de reprise du trafic, l'association estime que la baisse des sinistres aurait permis aux assureurs auto/moto d'économiser entre 1,4 et 2,3 milliards d'euros. Le trésor de guerre s'établirait ainsi à 1,8 milliard d'euros dans le cas du scénario médian, qui table sur une reprise du trafic à la mi-juillet. Cette redistribution permettrait à un automobiliste de voir le prix de son assurance baisser de 50 euros en moyenne. Un motard économiserait quant à lui 29 euros.

Coup de pouce

UFC-Que Choisir ne crie pas seule dans le désert. Trois mutuelles (Maif, Matmut, Macif) n'ont en effet pas attendu cet appel pour faire profiter d'un rabais à leurs assurés. L'État français, épaulé par le superviseur, encourage de son côté les assureurs à apporter leur pierre dans la lutte contre les impacts économiques engendrés par la crise sanitaire ainsi qu'à donner un coup de pouce à leurs clients.

À lire aussi
Un salarié d'une compagnie d'assurance automobile (illustration) automobile
Assurance auto : la prime d'assurance bientôt revue à la baisse ?

Problème : les assureurs, loin de parler d'une même voix, prennent chacun des positions différentes sur ce sujet et rendent ainsi le message de la profession difficilement audible. Et à en croire Les Échos, certains acteurs du secteur seraient réticents à puiser dans certaines de leurs "réserves" destinées à faire face aux évolutions de la sinistralité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assurance auto Auto Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants