2 min de lecture Automobile

Coronavirus : les constructeurs automobiles vont-ils relocaliser après la crise ?

PODCAST - Chaque jour, François Lenglet et Catherine Mangin se penchent sur les bouleversements économiques que provoque la crise du coronavirus. Dans cet épisode, ils s'intéressent à la question de la relocalisation des entreprises.

Lenglet - Coronavirus_245x300 Hors Série : Lenglet-Co : Crise du Coronavirus François Lenglet & Catherine Mangin iTunes RSS
>
36. Coronavirus : les constructeurs automobiles vont-ils relocaliser ? Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Catherine Mangin

Bruno Le Maire a déclaré ce lundi 11 mai que le secteur automobile serait aidé pour la reprise à condition qu’il relocalise une partie de sa production. L’État considère qu’on ne peut pas donner des aides sans contreparties.

D'abord, les entreprises sont encouragées à appliquer une certaine modération concernant les salaires de leurs patrons et la distribution de dividendes aux actionnaires. Beaucoup de sociétés ont d’ailleurs anticipé ces nouvelles contraintes. Et puis, elles sont incitées à transformer leur modèle de production.

C'est ce qui s'est passé dans le transport aérien avec Air France. L’État a concédé à l’entreprise 7 milliards d’euros (pour partie un prêt bancaire garanti) et en contrepartie celle-ci s’est engagée à rénover sa flotte et à supprimer certaines lignes aériennes au profit du chemin de fer. Concernant l'automobile, Bruno Le Maire voudrait accélérer l’électrification du secteur, soit favoriser la voiture électrique, et puis rapatrier les usines de production en France.

Relocaliser la production ? Pas si simple

En 2020, avant même la crise du Covid-19, les prévisions faites par les constructeurs faisaient état d’une production d’1,7 millions de véhicules sur l’année, soit deux fois moins qu’il y a 15 ans. On produisait à l’époque près de 4 millions de voitures en France. Des relocalisations de certains modèles de voitures sont-elles envisageables ? C’est peu probable. Sauf à faire monter le prix des véhicules.

À lire aussi
Des bouchons sur l'autoroute (illustration) prévention routière
Canicule : les bons gestes à adopter au volant

Le problème, c’est que la production française est concentrée sur le bas de gamme et le moyen de gamme - les segments où les marges sont les plus faibles. C’est particulièrement vrai pour Renault. Peugeot c’est moins le cas avec la 3008 qui a été un carton et la 5008.

Abonnez-vous à ce podcast

>> Hors-série Lenglet-Co : crise du coronavirus, un podcast quotidien présenté par François Lenglet et Catherine Mangin, qui vous donne les clés pour tout comprendre des évolutions et  révolutions provoquées par la crise du coronavirus en France, en Europe et dans le monde.

Si vous souhaitez poser des questions à François Lenglet, écrivez à temoins@rtl.fr et ou laissez un message sur la page Facebook de RTL.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Automobile Économie Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants