1 min de lecture Auto

Voitures électriques : une batterie au sodium bientôt commercialisée en France ?

Une start-up française a mis au point des batteries au sodium pour alimenter les voitures électriques. Une technique moins toxique et plus écologique que celles utilisées actuellement à base de lithium, qui pourrait bien révolutionner ce secteur automobile.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Voitures électriques : une batterie au sodium bientôt commercialisée en France Crédit Image : AFP / Joël Saget | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Quentin Marchal

C'est incontestablement le plus gros défaut des voitures électriques à l'heure actuelle. Leurs batteries contiennent du lithium et leur production s'avère être très polluante. Une problématique qui risque de bientôt disparaître puisque des chercheurs français auraient trouvé la solution : une batterie au sel. 

Un espoir qui permettrait aux véhicules électriques de devenir réellement propres. Cette batterie au sel fonctionne très bien puisque le président de la République Emmanuel Macron a fait démarrer un bus en novembre dernier à Amiens avec cette batterie au sodium. Des prototypes de scooter électrique sont également équipés par cette batterie. 

Concrètement, il a fallu dix années de recherche au CNRS pour la mettre au point. Les batteries au lithium sont fortement critiquées aujourd'hui car pour faire du lithium, il faut du cobalt, qui est extrait au sein de mines en Afrique dans des conditions épouvantables, parfois par des enfants qui manipulent des produits toxiques.

Une batterie moins toxique et plus écologique

Pour faire cette batterie au sodium, il faut simplement du sel de mer que l'on trouve facilement en France. Cette batterie, moins toxique et plus écologique, se recharge en cinq minutes au lieu d'une heure pour une batterie actuelle.

À lire aussi
Dans l'usine de montage de Dacia à Tanger auto
Renault a limité la casse en 2019 grâce à Dacia

Des chercheurs du CNRS et un entrepreneur ont créé une start-up, Tiamat, pour lancer la fabrication industrielle en France. Leur site de production se trouvera à Amiens et ils ont déjà trouvé 23 des 25 millions d'euros nécessaires au projet. 

Une aide de l'État est espérée par l'équipe de chercheurs du fait de l’intérêt d'Emmanuel Macron notamment. Actuellement, c'est l'Asie qui domine le marché mondial de la batterie électrique et qui est en avance sur le Vieux Continent dans ce domaine, malgré cette nouvelle technologie développée par Tiamat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Environnement Voiture électrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants