2 min de lecture Environnement

Grève du 5 décembre : comment choisir un mode de transport écologique

Trottinette, vélo électrique, covoiturage... De nombreux moyens de transport alternatifs sont privilégiés pour se rendre au travail, ce jeudi 5 décembre, jour de départ d'une grève sans précédent. Les transports en commun seront paralysés dans l'ensemble de la France.

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Comment choisir un mode de transport écologique Crédit Image : GERARD JULIEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

Cette mobilisation sociale qui commence ce jeudi 5 décembre est souvent comparée à celle de 1995. À l’époque, la grève avait duré un mois. Vingt-quatre ans plus tard, il est toujours aussi difficile de se déplacer mais les choses ont quelque peu changées.

Vélo à disposition, trottinette, scooter électrique... Des objets qui n’existaient pas en 1995 dans les grandes villes françaises. Le covoiturage vivait son paléolithique : le transport propre, c’était un sapin magique sur le tableau de bord. En 1995, on privilégiait la bonne vieille marche. 

Aujourd’hui, encore, les jambes seront le meilleur moyen pour se rendre au travail mais certains ont pris le réflexe vélo, notamment en Île-de-France où la location de bicyclette a augmenté. La startup Fluctuo compile les données des opérateurs "nouvelles mobilité". Le 13 septembre dernier, jour de grève RATP, les vélos classiques avaient connu une hausse d'utilisation de 137 % et les vélos électriques de 53 %.

Le vélo, le moyen de transport alternatif le plus utilisé ?

Depuis le développement des vélos en libre-service dans 34 villes de France, on assiste à un boom de leur utilisation. Un conseil : utiliser un vélo mécanique et surtout, prenez le tôt. Le 13 septembre dernier, à 7 heures du matin, il était déjà dur d’en trouver. 

À lire aussi
Une station-service Total à Issy-les-Moulineaux près de Paris entreprises
Voiture électrique : Total va installer 20.000 points de recharge aux Pays-Bas

Autre problème, si vous prenez des trottinettes, assurez vous qu’elles fonctionnent bien. Ces véhicules seront tellement sollicités que les opérateurs peuvent avoir du mal à les recharger. Le covoiturage, autre solution ? C'est à partir de 1995 que les collectivités locales ont commencé à aider les associations de covoiturage. Aujourd’hui, c’est même valoriser par le gouvernement et Blablacar, par exemple, est devenu une référence sur Internet avec 80 millions de membres dans 22 pays

La plateforme s’attend d'ailleurs à décupler son chiffre d’affaire avec des clients qui ont réservé un mois à l’avance. Même chose pour les autres sites de covoiturages qui s’attendent à des records. A noter que pour certaines applications, la région Île-de-France s’engage à rembourser le conducteur partageant sa voiture, à hauteur de 3 euros le trajet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Vélo Véhicule électrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants