1 min de lecture Auto

Véhicules hybrides : "Le bonus-malus est devenu un malus-malus", estime 40 millions d'automobilistes

REPLAY / INVITÉ RTL - Pierre Chasseray critique l'accent mis sur les voitures électriques pour limiter le déficit du système de bonus-malus.

Micro générique Switch 245x300 L'invité RTL du Week-End Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
La baisse du bonus pour les voitures hybrides critiquée par l'association 40 millions d'automobilistes Crédit Image : THOMAS SAMSON / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

"C'est à ne plus rien y comprendre". Pierre Chasseray ne décolère pas. Le délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes s'insurge contre la baisse depuis le 1er janvier du bonus versé par l'État pour l'achat de voitures hybrides et hybrides rechargeables. Pour les véhicules de première catégorie, cela passe de 2.000 à 750 euros. Pour la seconde catégorie, il est désormais question de 1.000 euros au lieu de 4.000.

"On a un gouvernement qui nous demande d'aller vers l'achat d'hybrides rechargeables et de véhicules beaucoup moins polluants, on sait que c'est une technologie extrêmement positive et porteuse dans le temps mais on réduit les bonus. [...] Il y a un côté presque schizophrène dans le gouvernement", s'étonne Pierre Chasseray au micro de RTL, samedi 2 janvier.

Les véhicules électriques encore décriés

En revanche, l'an dernier, l'aide de 10.000 euros pour l'achat de véhicules 100% électriques a été étendue. Mais le représentant de l'association y voit "juste un coup de communication" pour des véhicules "que personne ne veut" en raison de la faible autonomie et du coût des batteries. Le montant élevé de ce bonus, qui pourrait concerner 10 à 12 millions de véhicules s'ils étaient envoyés à la casse, est donc selon lui "la preuve par A+B que l'État ne croit pas du tout cette prime écologique".

Ces mesures semblent avoir été décidées afin de corriger le tir sur le système de bonus-malus qui, dans l'état actuel des choses selon les projections du gouvernement, sera déficitaire de 266 millions d'euros en 2016. "Voilà pourquoi on a complètement assassiné le bonus sur les véhicules hybrides et qu'on est en train de mettre un bonus un peu fantoche sur le véhicule électrique", estime Pierre Chasseray pour qui le constat est implacable : "Le bonus-malus s'est transformé en un malus-malus".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Écologie Environnement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants