1 min de lecture Vaccin

Vaccination : "L'obligation a porté ses fruits", dit une infectiologue sur RTL

INVITÉE RTL - Selon Odile Launay, infectiologue à l'hôpital Cochin, grâce aux mesures du gouvernement, la couverture vaccinale est passée à 98,6% chez les bébés.

Générique 1 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL
>
Vaccins : "l'obligation a porté ses fruits", dit une infectiologue sur RTL Crédit Image : FRED TANNEAU / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi édité par Camille Schmitt

Édouard Philippe a donc tiré lundi 25 mars un premier bilan des mesures santé du gouvernement. Le nombre de fumeurs a considérablement baissé, de 1,6 million en moins de 3 ans. Et la couverture vaccinale passe à 98.6% chez les bébés, elle n'était que de 93% avant son extension obligatoire ! 

"L'obligation a porté ses fruits. Les parents ont accepté de faire vacciner leurs enfants tel que ça leur a été demandé", se félicite Odile Launay, infectiologue à l’hôpital Cochin. Depuis le 1er janvier 2018, le gouvernement a mis en place l'obligation de faire tous les vaccins du nourrisson aux nouveaux-nés, ils sont 11. Auparavant, seuls 3 d'entre eux étaient obligatoires. 

"Dans la situation où était la France, c'était probablement la seule solution. Même si on aurait souhaité que les parents d'eux mêmes acceptent de faire vacciner leurs enfants", estime-t-elle. Cette mesure prévoit également que les enfants qui ne sont pas correctement vaccinés peuvent être refusés en crèche. 

À lire aussi
Le quartier de Manhattan (illustration) santé
Rougeole : New-York rend obligatoire les vaccins dans certains quartiers

Et les parents ?

Selon l'infectiologue, l'obligation de vaccination des nourrissons a redonné confiance dans la population générale. "Cette extension des obligations a eu un impact positif sur la vaccination des plus grands enfants, voire des jeunes adultes", explique Odile Launay. 

Et ce malgré les campagnes anti-vaccins. "Dans une étude de 2016, [la France] était le pays au monde où il y avait le plus de personnes qui se posaient des questions sur la sécurité des vaccins", rappelle-t-elle. 

Mais des efforts sont encore à faire. La rougeole a fait son retour cette année, car "la couverture vaccinale est insuffisante". "On devrait pour éliminer ce virus avoir plus de 95% de la population vaccinée", dit Odile Launay, alors qu'aujourd'hui "on estime qu'on est aux alentours de 80%". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Maladie Virus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797291206
Vaccination : "L'obligation a porté ses fruits", dit une infectiologue sur RTL
Vaccination : "L'obligation a porté ses fruits", dit une infectiologue sur RTL
INVITÉE RTL - Selon Odile Launay, infectiologue à l'hôpital Cochin, grâce aux mesures du gouvernement, la couverture vaccinale est passée à 98,6% chez les bébés.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/vaccination-l-obligation-a-porte-ses-fruits-dit-une-infectiologue-sur-rtl-7797291206
2019-03-26 08:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xDFmeF7TeaMPL_6AAHctTQ/330v220-2/online/image/2019/0301/7797090346_le-vaccin-contre-la-rougeole-illustration.jpg