1 min de lecture Vaccin

Vaccin : le zona pourrait être un effet secondaire dans certains cas

VU DANS LA PRESSE - 116 cas de zona potentiellement consécutifs à la vaccination ont été enregistrés en France.

Un flacon du vaccin Pfizer/BioNTech. (Illustration)
Un flacon du vaccin Pfizer/BioNTech. (Illustration) Crédit : INA FASSBENDER / AFP
Jérémy Billault

Depuis le lancement de la campagne de vaccination en France et en Europe, les potentiels effets secondaires des différents vaccins se dessinent chez certains patients. Le plus grave, pour l'heure, réside en des suspicions de thromboses graves qui entourent le vaccin AstraZeneca, allant jusqu'à provoquer une suspension de ce vaccin dans plusieurs pays européens (brève ou définitive).

Mais, ce mercredi, nos confrères du Figaro rapportent un autre type d'effet secondaire potentiellement consécutifs à l'injection de vaccins utilisant la technologie ARN Messager, Pfizer et Moderna. Selon le quotidien, 112 cas de zona ont été référencés par l'ANSM (Agence nationale de sécurité des médicaments) en France. Plus d'une soixantaine ont également été enregistrés en Suisse.


Si les chiffres demeurent anecdotiques, les cas de zona sont particulièrement surveillés, car totalement inattendus par les laboratoires concepteurs des vaccins. Comme le rappelle Le Figaro, le zona est une maladie "liée à la réactivation du virus de la varicelle", observée, en général, chez des patients aux faibles défenses immunitaires. Elle provoque des pustules très douloureuses pendant parfois plusieurs semaines. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Santé Maladie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants