1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Coronavirus : vaccinée à l'AstraZeneca, la chanteuse Lucie Bernardoni décrit les effets secondaires
1 min de lecture

Coronavirus : vaccinée à l'AstraZeneca, la chanteuse Lucie Bernardoni décrit les effets secondaires

Le 23 mars dernier, l'ancienne candidate de la "Star Academy" a poussé un coup de gueule sur Twitter après avoir reçu sa première dose du vaccin AstraZeneca.

Lucie Bernardoni-Maktav a reçu sa première dose du vaccin AstraZeneca
Lucie Bernardoni-Maktav a reçu sa première dose du vaccin AstraZeneca
Crédit : Capture d'écran Instagram Lucie Bernardoni-Maktav
Capucine Trollion
Capucine Trollion

Lucie Bernardoni, ancienne candidate de la Star Academy 4, pousse un coup de gueule contre le gouvernement et sa campagne de vaccination. L'artiste a reçu sa première dose du vaccin AstraZeneca, le 22 mars dernier, "dans le cadre d'une maladie chronique" et se plaint des effets secondaires.

Lucie Bernardoni décrit alors ses symptômes dans plusieurs messages postés le 23 mars sur Twitter. La chanteuse explique souffrir depuis "24 heures de nombreux effets secondaires : fièvre, clouée au lit, impossible de marcher. On est des cobayes ?". 

Dans la suite de ses messages, Lucie Bernardoni mentionne Emmanuel Macron et le ministère de la Santé pour obtenir des réponses sur le vaccin : "Soyez clairs @Sante_Gouv et @EmmanuelMacron ! On ne sait plus quoi penser. Vous envoyez des gens sur des plateaux télé #COVIDー19 dire que #AstraZenaca est interdit aux moins de 55 ans. Bordel, c’est faux. On est cloués au lit pour la plupart avec ce vaccin". L'ancienne candidate de Star Academy a notamment fait référence à l'intervention de Martin Blachier, épidémiologiste, sur le plateau de Touche pas à mon poste, du 23 mars et où il avait affirmé que le vaccin était réservé "aux personnes âgées de plus de 50 ans".

Cependant, il est important de rappeler que l'Organisation Mondiale de la Santé a déclaré que "les avantages du vaccin AstraZeneca l’emportent sur les risques et recommande la poursuite de la vaccination", le 17 mars dernier.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/