2 min de lecture Santé

Sexe : céphalées en coup de tonnerre, les maux de tête de l’amour

Michel Cymes explique comment se traduisent les céphalées en coup de tonnerre et quelles pourraient en être les causes. Un seul conseil pour lui : consulter.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Les Céphalées en coup de tonnerre : quand l'acte sexuel provoque des maux de tête Crédit Image : Unsplash/rawpixel | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Eléanor Douet

On connait celles et ceux qui ont trop mal à la tête pour faire l'amour, mais il y a également celles et ceux chez qui l'acte sexuel provoque le mal de tête. Ce phénomène n'est pas courant mais le corps médical lui a attribué un nom : les céphalées en coup de tonnerre. En général, la douleur survient brusquement, quand on approche de l’orgasme.

Elle est initialement localisée dans le bas du crâne et ensuite, elle prend toute la tête, y compris la zone située sous les yeux. Ce mauvais moment peut durer quelques minutes ou quelques heures. Ce phénomène touche aussi bien les hommes que les femmes.

Deux hypothèses sont mises en avant pour expliquer ce phénomène. La première concerne la tension musculaire. Au cours d’un rapport sexuel, elle peut être forte : ça part des cervicales puis ça gagne la tête. Plus la température augmente (c’est souvent le cas lors d’un rapport sexuel), plus c’est douloureux. La seconde hypothèse, c’est l’augmentation de la pression sanguine dans le cerveau.

Ne surtout pas hésiter à consulter

Quoi qu’il en soit, si vous êtes concerné et si ce genre de douleur a tendance à se répéter au point de vous conduire à vous interroger sur votre vie sexuelle, il ne faut pas hésiter à consulter. Je le dis avec d’autant plus de force que, par pudeur, on préfère souvent garder ça pour soi. Et on finit par développer un blocage sexuel.

À lire aussi
Un médecin (illustration) santé
Gastro-entérite : les 4 conseils pour échapper à l'épidémie

Or, pour les médecins, il n’y a pas de sujet tabou. Bien souvent ces douleurs, bien que pénibles, ne sont pas dangereuses mais il faut quand même se pencher dessus pour éliminer les hypothèses les plus graves, comme l’hémorragie cérébrale.

Des médicaments peuvent être responsables

Mais je vous rassure, ce n’est qu’une hypothèse, ultra-minoritaire, parmi d’autres, beaucoup moins inquiétantes. Dans près d’un cas sur deux, ces céphalées en coups de tonnerre sont dues à la prise de certains médicaments.

Des antidépresseurs, des décongestionnants pour le nez ou encore des médicaments qui traitent les troubles du rythme cardiaque. Il est donc impératif, si vous consultez, de ne pas arriver les mains vides mais de préparer votre consultation en précisant au médecin si vous êtes sous traitement et en ayant préalablement noté la fréquence des douleurs, leur durée et les zones de la tête concernées. Le médecin, il a fait des études, mais quand on l’aide un peu, ça permet parfois de gagner du temps.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Sexe Sexualité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants