1 min de lecture Pyrénées-Atlantiques

Rougeole : une cinquantaine de cas recensés après la Foire au jambon de Bayonne

Une dizaine de personnes ont été hospitalisées, principalement à titre préventif ou en fonction des symptômes, mais "aucune situation grave" n'a été signalée à ce jour.

Une femme prépare un vaccin (illustration)
Une femme prépare un vaccin (illustration) Crédit : Schneyder Mendoza / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

La Foire au jambon rassemble chaque année près de 200.000 personnes à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Mais cette année, elle s'est achevée sur une mauvaise note pour plus d'une cinquantaine de visiteurs. C'est en effet le nombre de cas de rougeole recensés ces dernières semaines en Nouvelle-Aquitaine et pouvant être en lien avec l'événement, a indiqué l'Agence régionale de Santé (ARS) jeudi 9 mai. 

Parmi les malades, une dizaine de personnes ont été hospitalisées, principalement à titre préventif ou en fonction des symptômes, mais "aucune situation grave" n'a été signalée à ce jour, a-t-on précisé de même source, confirmant une information de Sud-Ouest

Les premiers cas ont été signalés la semaine dernière, et la plupart dans le courant de cette semaine. Les prises d'informations et recoupements auprès des patients, dont la quasi-totalité avaient participé à la Foire au jambon (18 au 21 avril), ont permis d'établir un lien clair avec cet événement gastronomique et festif. 

Les personnes atteintes étaient "pas ou mal vaccinées"

La grande concentration et la promiscuité des visiteurs en font en effet un terrain propice à une propagation rapide. La rougeole, hautement contagieuse, se transmet très facilement par contact direct ou à travers l'air expiré, explique-t-on à l'ARS. La très grande majorité des cas signalés portaient sur des personnes "pas vaccinées ou mal vaccinées" (une dose au lieu de deux), précise l'agence, qui souligne l'importance de vérifier sa vaccination, protectrice dans 85% à 95% des cas.  

À lire aussi
Des policiers du Raid (illustration) faits divers
Pau : l'homme retranché qui menaçait de faire sauter son immeuble a été appréhendé

Depuis les signalements, le travail de l'ARS et des médecins concernés porte sur le suivi et l'information des entourages familiaux, professionnels, scolaires des patients, la recherche d'éventuelles personnes fragiles dans ces entourages. Les personnes contaminées venaient pour la plupart des Pyrénées-Atlantiques, mais aussi d'autres départements aquitains (Landes, Corrèze, Haute-Vienne). 

Une "vague secondaire" de cas redoutée

Compte tenu de la période d'incubation de 7 à 18 jours, l'ARS s'attend à ce que le nombre de cas liés à la Foire "se calme" dans les prochains jours, mais une "vague secondaire" de personnes contaminées par les premiers patients pourrait alors apparaître.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pyrénées-Atlantiques Santé Bayonne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants