3 min de lecture Rentrée scolaire

Rentrée : Michel Cymes explique quels bilans de santé doit faire votre enfant

Vaccins, vue, audition, dentition et sport : voilà les 5 points sur lesquels il faut vous focaliser, pour une rentrée sereine.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Rentrée : quel bilan de santé doit faire votre enfant ? Michel Cymes vous dit tout Crédit Image : Martin Bureau - AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Léa Stassinet

L’idée, c’est de démarrer l’année scolaire du bon pied parce que très rapidement, le rythme quotidien des enfants va changer, il va s’accélérer et ce serait dommage qu’ils soient coupés dans leur élan à cause de problèmes de santé qu’il est pourtant possible d’éviter en anticipant un peu.

Les parents doivent se préoccuper de 5 choses : les vaccins, la vue, l'audition, la denture et le sport. Concernant les vaccins, je rappelle qu’ils relèvent autant du civisme que de la protection. Car si le vaccin permet de se protéger soi-même contre des maladies qui peuvent être dangereuses, il protège aussi les autres. Et c’est en ayant une couverture maximale au top que nous sommes tous, ensemble, protégés contre des infections qui peuvent être mortelles. 

Les vaccins sont doublement utiles

Alors je ne reviens pas sur les 11 vaccins obligatoires pour les enfants nés après le 1er janvier 2018 et j’en arrive directement à ceux qui sont plus âgés pour rappeler qu’à 6 ans, il faut en passer par le rappel obligatoire de 3 vaccins : diphtérie-tétanos, polio et coqueluche.

Et puis, un peu plus tard, entre 11 et 13 ans, nouveau rappel obligatoire de ces 3 vaccins auquel on peut ajouter le HPV, c’est-à-dire le vaccin contre les infections à Papillomavirus, pour les jeunes filles voire pour les garçons. Cette injection n’est pas obligatoire mais elle est conseillée.

À lire aussi
Sébastien Jumel, député communiste de Seine-Maritime, le 8 octobre 2019 handicap
École inclusive : "Beaucoup de discours et peu d'actes", estime le député Sébastien Jumel

Sur la vue est l'audition, l'enjeu n'est pas seulement sanitaire. Il est éducatif, pédagogique, scolaire... Choisissez le terme qui vous sied mais pensez à vérifier régulièrement que votre enfant voit bien et entend bien. Et tant qu’à faire, autant que les choses soient réglées dès le début de l’année scolaire. 

Car un enfant qui voit mal, c’est fatalement un enfant qui lit mal et qui tôt ou tard, aura des difficultés liées à ce problème. De même, un enfant qui entend mal est un enfant qui risque d’être largué pendant les cours. C’est d’autant plus difficile à appréhender que, souvent, les gamins concernés n’en laissent rien paraître. Ils compensent en lisant sur les lèvres et on s’aperçoit du problème par hasard et souvent trop tard.

Reste la denture et le sport. Il faut bien parler de "denture" et non pas de "dentition". "Dentition" est un terme importé de l’anglais et ici, on parle français. Je referme la parenthèse et je confirme qu’il ne faut pas faire l’économie d’une visite annuelle chez le dentiste. Les dents des enfants évoluent avec l’âge et la croissance. Il faut donc garder un oeil sur elles, histoire de prévenir les caries mais aussi de contrôler le positionnement des dents. 

Le sport reste nécessaire

Je signale au passage qu’il existe, en France, un programme national baptisé M’Tdents (prononcez "Aime tes dents") et que dans le cadre de ce programme les enfants et ados de 6, 9,12, 15 et 18 ans ont droit à une visite de prévention chez le dentiste. L’Assurance Maladie prend en charge à 100% et si des soins s’avèrent nécessaires, elle rembourse intégralement. Pourquoi à ces âges précis ? Parce que 6, 9 12, 15, et 18, ce sont les âges où l’on est le plus exposé aux caries. 

Une chose est sûre, quel que soit l’âge de votre rejeton, il faut le mettre ou le remettre au sport. C’est le cinquième point sur lequel j’attire votre attention. Et pour lequel il vous faudra un certificat médical d’aptitude physique. Ce sera l’occasion d’avoir un échange avec votre médecin de famille sur la santé globale de votre enfant. Ne reste plus qu’à savoir quel sport il faut pour quel profil d’enfant…

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rentrée scolaire Santé Vaccin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants