3 min de lecture Santé

Michel Cymes : quand faut-il emmener son enfant chez le médecin ou aux urgences ?

Rhume, fièvre, douleurs... Les vraies urgences sont plutôt rares. Dans la majorité des cas, une simple consultation médicale est suffisante.

Michel Cymes Ça Va Beaucoup Mieux, l'Hebdo Michel Cymes iTunes RSS
>
Quand faut-il emmener son enfant chez le médecin ou aux urgences ? Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes Journaliste

Vous avez peut-être comme moi, constaté qu’il n’est pas facile d’obtenir un rendez-vous chez le médecin. Vous savez aussi que les urgences sont réservées aux situations d’urgence ! Et donc, je voulais qu’on se remette les idées bien en place pour agir au mieux, de manière pertinente et en bonne intelligence.

Alors évidemment, aller chez le docteur, c’est toujours possible. Jusqu’au jour où il n’a plus de rendez-vous disponibles et pour vous raconter ma vie, j’ai dû aller récupérer mon fils qui souffrait de l’oreille à l’école.

Je soupçonne donc une otite et j’appelle le docteur, qui me propose un rendez-vous 8 jours plus tard ! Son agenda était rempli, probablement par des prises de rendez-vous liés aux virus de l’hiver.

Quand faut-il consulter ?

Pour une suspicion d’otite, l’Assurance Maladie conseille de consulter. Mais par exemple, il n’est pas nécessaire de consulter en cas de rhume ou lors d’un petit épisode de fièvre, aussi bien chez un enfant que chez l’adulte.

À lire aussi
Un moustique qui s'apprête à piquer (illustration). moustiques
Moustiques : pourquoi certains se font-ils plus piquer ?

Parce que la fièvre, même si ça peut monter à 40 et que c’est très impressionnant sur le thermomètre, c’est une réaction normale de l’organisme, quand il se défend contre les infections. Les virus de l’hiver, notamment. Donc avoir de la fièvre, même deux/trois jours, ça n’est pas inquiétant en soi.

Pareil pour d’autres symptômes comme le nez qui coule, les maux de tête ou le mal de gorge. On pourra souvent soulager les symptômes, mais le virus, il faut lui laisser le temps de passer, il n’y a rien à faire. Je rappelle qu’un rhume traité, ça dure une semaine et qu’un rhume qu’on ne traite pas, ça dure 7 jours ! Plus sérieusement, si la fièvre est pénible, on peut prendre (ou donner) du paracétamol.

Il faut aussi penser à ne pas trop se couvrir ou couvrir l’enfant, par exemple. En revanche, il y a une pratique qu’on ne conseille plus : c’est le bain à 2° de moins que la température, parce que c’est quand même très inconfortable.

Dans la famille "virus de l’hiver", on a aussi la gastro, et là encore, il faut que ça passe. Mais de manière générale, il n’y a pas besoin de consulter, sauf si la situation n’évolue pas sous 2/3 jours. A la maison, on ne se force à rien sinon à s’hydrater, régulièrement en petites quantités. Et pour s’alimenter, selon l’appétit, on peut prendre du riz, de la banane, des carottes.

Quand faut-il absolument consulter ?

L’idée, c’est de faire appel à son bon sens, donc. Mais il y a quand même des situations dans lesquelles il faut consulter. On garde nos virus et les symptômes dont on a parlé. En cas de fièvre, il faut consulter rapidement (dans la journée) si le malade est un enfant ou adulte fragile (malade chronique, immunodéprimé, âgé), si la fièvre persiste alors qu’un traitement a été donné, si la fièvre revient, alors qu’elle avait disparu.

On va aussi chez le médecin si rien ne change après 2 jours, pour un bébé de moins de 2 ans, 3 jours au-delà. Et c’est carrément une urgence si le malade est un nourrisson de moins de 3 mois. Par ailleurs, si vous voyez qu’en plus de la fièvre, l’état d’un enfant se dégrade (il a mal à la tête, sa peau se marbre, il respire avec difficulté, il a des maux de tête, des vomissements, des diarrhées).

Même genre de conseils pour la gastro. Les personnes fragiles, bébés ou personnes âgées consultent dans la journée, et l’on amène aux urgences les malades dont l’état de santé se dégrade, si elles semblent somnolentes.

Quand faut-il aller aux urgences ?

Les urgences, c’est réservé aux situations urgentes. Ce sont les douleurs thoraciques (poitrine et bras). Abdominales aussi : dans ce 2e cas, c’est surtout pour les femmes, chez qui ça peut être un symptôme d’accident cardiaque ou de grossesse extra utérine. En cas d’hémorragie ou de diarrhées sanglante.

En cas de paralysie soudaine, même partielle : ça évoque l’AVC. Brûlures importantes, électrocution, difficultés à respirer, céphalées : c’est-à-dire des violents et inhabituels maux de tête

On s’y rend aussi en cas d’accident de la circulation, même si on a l’impression que tout va bien. En cas de chute, d’ingestion de produit dangereux, de gonflement allergique soudain, de douleurs aiguës soudaines et localisées.

On ne peut pas citer toutes les situations, mais vous voyez bien qu’elles sont inhabituelles. Si vous avez un doute, vous pouvez appeler le 15, ou le 18 ou le 112, qui vous éclairera et vous enverra, si besoin, une ambulance.

Et puis je parlais des ingestions de produits toxiques : vous pouvez dès à présent noter le numéro du centre antipoison sur votre pense-bête "numéros d’urgence" et l’appeler, en cas de doute ou question.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Cancer Vaccin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants