2 min de lecture Vieillesse

Michel Cymes met en garde sur "les chutes silencieuses" des seniors

Ce n'est pas parce qu'on se sent indemne après une chute qu'il ne peut pas y avoir de conséquences sur la santé. Michel Cymes met en garde les seniors contre ce que l'on appelle "les chutes silencieuses".

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes met en garde sur "les chutes silencieuses" des seniors Crédit Image : AFP / DAMIEN MEYER | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Noé Blouin

C'est un fait de nombreux seniors chutent et se relèvent en disant : "C’est bon, ce n’est rien, y a pas de mal !". C'est une erreur, car il ne suffit pas de se sentir indemne pour être indemne. Ce problème a été soulevé par une étude réalisée aux États-Unis par une équipe de spécialistes en gériatrie.

Pendant 4 ans, ils ont suivi quelque 120 personnes âgées dont ils ont analysé les chutes. Des chutes, il y a en a eu 371 au total. À chaque fois qu’il s’en produisait une, les personnes concernées devaient le signaler.


Ce que les chercheurs ont constaté, c'est que les chutes ne se produisent pas forcément là où on aurait tendance à imaginer qu’elles se produisent. Si vous pensez que le scénario le plus répandu, c’est la chute en pleine nuit, dans un escalier ou dans une ruelle sombre, vous vous trompez. Pour preuve ces deux chiffres issus de l’étude : 62% des chutes se sont produites à l’intérieur et dans 81% des cas, ça s’est passé dans un endroit parfaitement éclairé.

Redoubler d'attention lorsqu'on est dans un univers familier

On peut imaginer que c’est quand on se sent en confiance, que l’on relâche son attention et que survient l’accident. C’est une piste de réflexion d’autant que, toujours selon l’étude, la chambre à coucher s’avère un lieu à risque : c’est l’endroit le plus fréquemment cité par les victimes de chutes. Et la chambre, ça reste quand même la pièce où l’on est censé être détendu. Donc, conseil numéro 1 : c’est quand vous êtes à l’aise, dans un univers familier où vous avez vos petites habitudes, que vous devez redoubler d’attention.

À lire aussi
Deux jeunes femmes à Paris le 19 mai 2020 femmes
"Laissons les femmes vieillir tranquillement", clame Andréa Bescond


L’étude mentionne également les principales raisons pour lesquelles les seniors chutent. On y retrouve que du "classique" : soit on glisse, soit on perd l’équilibre, soit on trébuche sur quelque chose. Avec, le plus souvent, des conséquences immédiates, car je vous rappelle que la moyenne d’âge du groupe suivi s’élevait à 83 ans.

Ces conséquences sont diverses, une blessure visible, un handicap qui affecte leur capacité à marcher ou encore le fait de devoir s’aider d’une canne pour se déplacer. Mais paradoxalement, c’est quand il n’y a pas de conséquences qu’il faut se méfier.

Les "chutes silencieuses", qu'est-ce que c'est ?

L’étude a montré que dans de nombreux cas, la personne se relevait de sa chute et se sentait bien. Pas de plaie, pas de fracture, donc elle n’allait ni à l’hôpital, ni chez le médecin, ni chez le kiné. Sauf que dans 8% des cas, ça n’allait bien qu’en apparence car après la chute, les personnes concernées ne marchaient plus comme avant la chute. On appelle ça les "chutes silencieuses".

Ce sont des chutes qui ne sont pas considérées comme préjudiciables, qui ne sont pas traumatiques, mais qui changent quelque chose dans les habitudes du patient et préparent en fait le terrain pour d’autres problèmes et, in fine, une perte d’autonomie.
D’où mon conseil numéro 2 : passé un certain âge, en cas de chute, même si on ne ressent aucune douleur, même si on se sent bien, il faut consulter et en parler avec son entourage. La gravité ne doit pas être un critère. Retenez ça : il faut se méfier des "chutes silencieuses", elles finissent toujours par faire parler d’elles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vieillesse Santé Seniors
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants