2 min de lecture Santé

Michel Cymes explique comment se prémunir des maux de gorge récurrents

Grand classique de l'hiver, le mal de gorge est le signe qu'un virus ou une bactérie a pénétré dans l'organisme. Quelques conseils pour s'en prémunir.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes : pour éviter les maux de gorge récurrents, changez de brosse à dent Crédit Image : AFP / Archives, Saul Loeb | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes Journaliste

Ce matin, faisons le point sur l’un des petits bobos figurant au hit-parade des réjouissances de l’hiver (qui n’est pas encore là mais qui ne saurait tarder). Et le bobo en question, c’est le mal de gorge. Un grand classique. En fait, le mal de gorge nous a dans le collimateur toute l’année mais c’est vrai que la baisse de température lui donne un avantage dû, notamment, au changement de mode de vie.

Quand il fait froid, on a tendance à rester à l’intérieur, dans des pièces qui ne sont pas forcément bien aérées. En outre, on vit un peu plus en promiscuité et à l’arrivée, on se met dans des conditions idéales pour se refiler de méchantes bêbêtes aussi microscopiques qu’enquiquinantes, j’ai nommé les virus et les bactéries. 

Lorsqu'on a mal à la gorge, c’est qu’un virus ou une bactérie a pénétré dans l’organisme. Oui, l’ennemi est dans la place. Votre voix devient rauque, votre gorge est sèche comme un coup de trique et lorsque vous déglutissez, vous avez l’impression d’avaler des boulons ou des lames de rasoir, c’est au choix. Pas de doute, il y a inflammation.

Quand faut-il consulter ?

La consultation ne s'impose pas systématiquement. Tout dépend des symptômes. Si vous avez de la difficulté à avaler et a fortiori à respirer, si vous salivez de manière excessive, si vous constatez que votre cou ou votre langue a gonflé, si vous avez du mal à ouvrir la bouche ou s’il y a du sang dans votre salive, il vaut mieux se méfier et aller chez le docteur.

À lire aussi
Un moustique qui s'apprête à piquer (illustration). moustiques
Moustiques : pourquoi certains se font-ils plus piquer ?

En revanche, la fièvre doit vous alerter. Au-delà de 39 degrés, si, en plus, vous avez des éruptions cutanées et que vous prenez un traitement susceptible de perturber votre système immunitaire (c’est le cas des corticoïdes ou des traitements pour certaines maladies intestinales), vous consultez et vous le faites le plus rapidement possible car là, c’est sérieux.
Mais je vous rassure : le pire n’est jamais sûr et il y a mal de gorge et mal de gorge. 

Comment les soulager ?

Il y a ce que j’appellerais de "petits" maux de gorge, qui vous gâchent un peu le plaisir mais que l’on peut gérer voire éviter. Pour soulager la douleur, vous pouvez faire des gargarismes à l’eau froide avec de l’Aspegic (pour ne pas le nommer) ou quelque chose d’équivalent. Vous n’avalez pas. Vous vous gargarisez et vous recrachez. Et vous devez impérativement boire pour humecter les muqueuses. De l’eau bien sûr. Ou une bonne tisane.

La tisane, c’est une manière de traiter le mal par le doux. Faites votre choix entre le thym (qui apaise le nez et la gorge), et la lavande (associée à la menthe poivrée, elle vous aidera à vous endormir) et buvez ! Jusqu’à 3 tasses par jour. Si vous voulez sucrer, faites-le avec un peu de miel : ça vous évitera des picotements parce que cette mixture est l’un des incontournables de l’hiver.

Dernière chose enfin. Si votre mal de gorge est récurrent, changez de brosse à dents ! Parce qu’il arrive que les bactéries s’accumulent dans les poils de la brosse. Et comme vous mettez la brosse dans votre bouche, je ne vous fais pas un dessin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants