1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Masque menstruel : quelle est cette nouvelle tendance repérée sur TikTok ?
1 min de lecture

Masque menstruel : quelle est cette nouvelle tendance repérée sur TikTok ?

Une nouvelle tendance qui consiste à s'appliquer des masques à base de sang menstruel sur le visage interroge les spécialistes. Les dermatologues recommandent ne pas appliquer cette nouvelle méthode de soins.

Le logo de TikTok (image d'illustration)
Le logo de TikTok (image d'illustration)
Crédit : AFP
Joanna Wadel & Julien Doucet - édité par La rédaction numérique de RTL

Parmi le flot de tendances repérées sur TikTok, celle du masque menstruel mérite que l'on s'y attarde. Dernière fantaisie en date des utilisateurs du réseau social, ce "masque" pour la peau, popularisé par des vidéos regroupées sous le hashtag #periodbloodfacemask, se présente comme une "skin-care routine" (des soins pour le visage) méconnue et révolutionnaire. Cette pratique consiste en réalité à s'appliquer du sang menstruel sur le visage. De quoi éloigner plus d'un curieux. 

Pour justifier ce rituel peu avenant, les utilisateurs expliquent que le sang expulsé durant la période menstruelle aurait des vertus particulières : "[Il contient] toutes les cellules souches et tous les nutriments dont un bébé aurait eu besoin et bien sûr, dont votre peau et votre corps ont besoin". Des justifications relayées par Santé Magazine.
  
Les dermatologues sont sceptiques sur cette nouvelle méthode de soins pour le visage. Joyce Park, dermatologue certifiée et fondatrice de la clinique de télédermatologie Skin Refinery, déclare : "Ce n'est pas une bonne idée pour votre peau pour un certain nombre de raisons." Elle précise qu'il n'y a "aucun avantage prouvé" à utiliser du sang comme masque pour le visage. La dermatologue rappelle également que le sang menstruel "est un mélange de cellules épithéliales - cutanées de la muqueuse utérine, de globules blancs et de globules rouges."

Ce type de masques pourrait avoir des conséquences néfastes pour la peau. Ainsi Joyce Park affirme : "Le sang peut facilement être contaminé par des microbes, comme des bactéries ou des champignons, et cela peut se propager à votre peau." Si le sang est contaminé par des infections sexuellement transmissibles alors elles pourraient également se propager à la peau. Le docteur Zeichner déconseille aussi d'utiliser ce type de masques en expliquant : "Ce sang n'est pas prélevé de manière stérile et peut être contaminé par des bactéries ou des virus pouvant entraîner une infection."

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire