1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Le détatouage, un geste médical de plus en plus pratiqué
3 min de lecture

Le détatouage, un geste médical de plus en plus pratiqué

Souvent par regret, de plus en plus de Français optent pour le détatouage. Une intervention au laser est nécessaire et peut s'avérer assez couteuse.

Un tatouage (illustration)
Un tatouage (illustration)
Crédit : iStock / Getty Images Plus
Le détatouage, un geste médical de plus en plus pratiqué
00:04:20
Agathe Landais - édité par Nicolas Barreiro

On estime aujourd'hui que 20% des Français sont tatoués, cette proportion est plus forte encore chez les populations jeunes : un quart des 35-49 ans et un tiers des 25-34 ans ont un tatouage. Les dermatologues estiment que les regrets augmentent aussi. Alors pour faire face à cette demande grandissante, un premier salon 100% dédié au détatouage a ouvert ses portes, il y a quelques mois, à Paris.
 
Dans ce salon flambant neuf, dix médecins voient toute la journée défiler des patients. La moyenne d'âge se situe à 32 ans. "On a une telle demande que l’on va ouvrir cette année trois autres centres, en France et à l’étranger", indique Jordan Gendre, le directeur médical du salon Ray Studio.
 
Il explique que les patients viennent se faire enlever leurs tatouages pour plusieurs raisons : "Bien sûr, il y a les tatouages désuets : le dauphin, le signe tribal sur le bras, très à la mode à une certaine époque". Il y a aussi les tatouages que l’on souhaite effacer après une séparation amoureuse : le prénom de l’ex, le mot d’amour, la date de la rencontre…

Jessica est venue au centre se faire retirer un symbole entre l'étoile et le soleil, tatoué dans le bas du dos. "Je l’ai fait quand j’avais 18 ans, il n’a pas de signification. J’étais jeune, je crois que c’était un coup de folie. Je l’ai fait parce que c’était la mode". À 35 ans aujourd'hui, la jeune femme regrette. Elle ne se sent plus à l'aise avec ce motif sur le corps, surtout en maillot de bain.

Le prix du détatouage est dix fois plus cher que le tatouage lui-même

Le prix d'un détatouage au laser varie en fonction de sa taille et si le motif est noir ou en couleur. Il faut compter en moyenne entre 100 et 450 euros la séance et en moyenne huit à dix passages sous le laser ! Au total, Jessica estime qu’elle devra payer "dans les 1.200 à 1.300 euros. Mais je m’attendais à ce budget conséquent". Son tatouage, lui avait couté 90 euros.
 
Après une consultation dans le bureau du Dr Gendre, Jessica s'allonge sur la table d'intervention. Pour éviter que le processus ne soit trop douloureux, le médecin désensibilise la zone du tatouage avec de l'air froid. Puis passe le laser sur tout le tracé du tatouage, pendant environ dix minutes. Le laser ressemble à un gros stylo qui envoie un faisceau de lumière rouge. 

Le laser, la seule technique sure pour se faire détatouer

Après la séance, "on peut avoir des petites rougeurs, des cloques ou des croutes, c’est normal", indique le Dr Jordan Gendre. Malgré ces effets secondaires à court terme, dus à la chaleur du laser et à l’irritation de la peau, ce geste médical est fiable et sans risque pour la santé. Seuls les médecins peuvent utiliser le laser de détatouage.
 
Sauf que d'autres techniques fleurissent sur internet et cela inquiète les médecins. Le Dr Marie Jourdan, dermatologue et spécialiste des traitements laser, explique : "Quand on se met à la place du patient, et qu’on tape sur internet 'enlever un tatouage' on s’aperçoit que le laser n’arrive pas tout de suite !"
 
"On n'est pas de très bons communicants en tant que médecins. Et du coup, on voit sur internet des gens donner plein de conseils : pourquoi pas brûler le tatouage, ou le gratter avec du sel et du citron. On voit aussi fleurir des centres avec des esthéticiennes qui proposent d’injecter des produits magiques (et moins chers que le laser) qui enlèvent le tatouage. Mais en fait, ce sont des acides qu’elles injectent dans la peau". Des acides qui certes font disparaitre le tatouage, mais qui brulent surtout le derme et cela peut être très dangereux pour la santé.
 
Les dermatologues répètent donc que si vous souhaitez enlever un tatouage sans prendre de risques, il faut le faire chez un médecin qui pratique le laser, pas ailleurs. Les dessins noirs peuvent disparaitre complètement, en revanche, les couleurs claires sont difficiles voire impossibles à effacer.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de n