1 min de lecture Santé

La lumière des écrans pourrait faire vieillir votre peau

Des études menées par des groupes cosmétiques assurent que la lumière bleue agirait comme les rayons UV du soleil et pourrait accélérer le vieillissement de la peau.

L'éblouissement de votre ordinateur pourrait faire vieillir votre peau (illustration)
L'éblouissement de votre ordinateur pourrait faire vieillir votre peau (illustration) Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Coline Daclin Journaliste

Les écrans d'ordinateurs, de tablette et de smartphones ont une influence sur notre santé. Ils auraient des effets sur la vue, sur l'apprentissage des enfants ou encore sur le sommeil... Mais ils pourraient aussi causer des problèmes au niveau de la peau.

Lundi 31 août, la multinationale néerlando-britannique Unilever, qui vend notamment des produits de beauté, a alerté dans un communiqué sur les risques de la lumière bleue, qui causerait des brûlures et des tâches sur la peau. "Cinq jours de travail peuvent avoir le même impact sur la peau que 25 minutes exposé au soleil en plein après-midi sans aucune protection", soutient l'entreprise.

Unilever n'est pas le premier à alerter sur les risques liés à la lumière bleue pour la peau. En avril dernier, la dermatologue américaine Michele Farber, qui travaille pour le groupe de dermatologie Schweiger, tenait le même discours dans le HuffPost américain. En 2018, une étude française conduite par Gattefossé, une société qui vend des ingrédients pour les cosmétiques, concluait également que la lumière des écrans "peut contribuer à un photo-vieillissement prématuré de la peau", et "conduit à l'épuisement des cellules et un probable stress oxydatif ". 

La lumière bleue pénétrerait dans la peau et, comme les rayons UV du soleil, pourrait détruire le collagène et accélérer son vieillissement. Pour prévenir des effets de la lumière bleue, certains dermatologues conseillent donc d'utiliser de la crème solaire tous les jours. Unilever conseille pour sa part d'utiliser des produits de beauté "chargés d'antioxydants, ainsi que de nicotinamide et d'oxyde de zinc".

À lire aussi
Fil Futur
Apple : une femme privée d’iCloud pendant six mois à cause de son nom de famille

Reste que ces recherches proviennent essentiellement de groupes qui vendent de tels cosmétiques. Pour l'heure, il n'existe pas de consensus scientifique sur le sujet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Smartphone Tablettes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants