1 min de lecture Santé

Journée de l'obésité : comment expliquer l'évolution de cette maladie ?

INVITÉE RTL - Anne-Sophie Joly, présidente du collectif national des associations d'obèses. En France, l'obésité concerne 7 millions de personnes.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Journée de l'obésité : comment expliquer l'évolution de cette maladie ? Crédit Image : AFP / JEAN-SEBASTIEN EVRARD | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL édité par William Vuillez

Ce samedi, se déroule la Journée européenne de lutte contre l'obésité, une maladie qui touche 7 millions de personnes en France, soit 15%. "Concernant le surpoids, c'est 50% de la population", nous explique Anne-Sophie Joly, présidente du CNAO, le collectif national des associations d'obèses.

"Les chiffres ont tendance à ralentir, mais à mes yeux, ils continuent à progresser car lorsqu'on est en obésité, on peut accentuer cette obésité.", poursuit-elle en dénonçant certains aspects de la société actuelle. "Il y a une multitude de choses. Il y a une partie génétique et une partie lié à la sédentarité. Nous bougeons de moins en moins, nous sommes souvent dans les transports en commun.".

L'obésité est lié à notre activité physique, tout comme notre alimentation. "Nous avons un apport alimentaire qui est excessivement riche par rapport à il y a 100 ans. Nous mangeons des aliments qui sont extrêmement riches en calories", explique Anne-Sophie Joly, qui conseille d'apprendre "à remanger, à faire sois-même". La présidente du CNAO invite l’État "à faire de la prévention et à reconnaître que l'obésité est une maladie".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Obésité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants