1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Jauges, passe sanitaire... : le protocole pour la réouverture des discothèques
2 min de lecture

Jauges, passe sanitaire... : le protocole pour la réouverture des discothèques

Les boîtes de nuit pourront ouvrir leurs portes pour la première fois depuis mars 2020 ce vendredi 9 juillet. Ils seront cependant soumis à un protocole sanitaire qui pousse certaines à rester fermées.

Une discothèque (illustration)
Une discothèque (illustration)
Crédit : Linh PHAM / AFP
Victor Goury-Laffont

Cela fait près de 16 mois qu'il est impossible de légalement se rendre dans une boîte de nuit. Une très longue interruption d'activité pour le secteur qui prendra fin ce vendredi 9 juillet avec une réouverture assortie d'un protocole sanitaire important.

Ce protocole s'articule autour de trois contraintes principales : un passe sanitaire, une jauge et un cahier de rappel. Pour entrer en boîte de nuit, chacun devra présenter une preuve de vaccination, un résultat de test PCR ou antigénique négatif de moins de 48h, ou la preuve d'une contamination de plus de 15 jours mais moins de six mois. "Une protection pour les clients, pour les établissements comme pour les Français" et "la manière de permettre aux discothèques de rouvir", justifie le site du gouvernement.

En intérieur, les établissements ne pourront pas dépasser 75% de leur capacité habituelle. À l'extérieur, aucune jauge n'est fixée. Chaque boîte de nuit devra par ailleurs mettre en place un cahier de rappel, numérique avec un code QR ou papier, afin de prévenir les personnes présentes en cas de contaminations. Avec le passe sanitaire, le port du masque sera "recommandé" mais pas obligatoire.

Certaines boîtes de nuits restent fermées

Autant de contraintes qui amènent certains établissements à repousser, une fois encore, leur date de réouverture. Pour faciliter l'accès aux boîtes de nuit, les représentants du secteur ont obtenu la mise en place de tests antigéniques à l'entrée, comme l'a annoncé le syndicat UMIH.

À lire aussi

"75% des exploitants ne rouvriront pas avant septembre, regrette malgré cela Ivan Poupardin, président de l'Association française des exploitants de discothèques et dancings, interrogé par le JDD. Ce protocole est inapplicable chez nous". "En septembre, un point d’étape sera réalisé avec les professionnels du monde de la nuit, souligne le gouvernement. Les aides économiques seront maintenues pour les établissements qui ne seront pas en mesure de rouvrir durant l’été".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/