1 min de lecture Médicaments

Homéopathie : une "alternative thérapeutique utile", selon Gilles Bonnefond sur RTL

INVITÉ RTL - Alors que l'académie de pharmacie considère que l'homéopathie relève de l'effet placebo, le président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine, Gilles Bonnefond, estime au contraire que c'est "un médicament sécurisé et encadré".

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Homéopathie : une "alternative thérapeutique utile" selon Gilles Bonnefond Crédit Image : Louise Malnoy, Sylvain Thizy et Martin Gabriels | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Quentin Marchal

Les académies de médecine et de pharmacie viennent officiellement de considérer que l'homéopathie n'est pas un médicament et qu'elle relève de l'effet placebol. Une manœuvre inattendue pour Gilles Bonnefond, le président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine. "Je suis assez surpris car je trouve le rapport assez sévère, explique-t-il sur RTL ce mercredi 27 mars. L'homéopathie est utilisée par beaucoup de Français. Ce médicament peut accompagner des personnes en chimiothérapie, des femmes enceintes ou en allaitement et peut être une alternative thérapeutique utile."

Gilles Bonnefond estime en effet que l'homéopathie peut s'avérer précieuse pour de nombreux patients. "Lorsqu'on s'adresse à des patients, la science n'est pas la seule règle, estime le président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine. Il y a aussi la façon dont le patient adhère à son traitement. Je vois aujourd'hui des patients qui se détournent des traitements classiques pour aller vers des médecines alternativesL'homéopathie est un médicament sécurisé et encadré et si elle n'est pas efficace, au moins elle n'est pas nocive."

Quant à la décision du ministère de la Santé portant sur la possibilité de déremboursement de l'homéopathie, attendue au mois de juin, son avis est sans appel : "Je pense que c'est une erreur, déclare Gilles Bonnefond. Et d'ajouter : "Cela coûte très cher de dérembourser car les prix vont augmenter. Pour les patients qui utilisent régulièrement de l'homéopathie, augmenter les prix par 4 pourrait créer des débats politiques au niveau du gouvernement".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médicaments Débat Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants