2 min de lecture

Fatigue physique ou psychique, Michel Cymes nous aide à y voir plus clair

Rien n'est plus vague que la notion de fatigue. Le docteur Michel Cymes nous explique comment l'identifier plus précisément.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes nous explique comment identifier l'origine d'un coup de fatigue Crédit Image : Thinkstock | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Noé Blouin

"Je suis fatigué", c'est sûrement la phrase la plus prononcée dans les cabinets médicaux. Le problème, c’est qu’une fois qu’on a dit ça, on n’est pas plus avancé car il n’y a rien de plus fluctuant que la notion de fatigue. D’abord parce que le ressenti varie en fonction de chacun d’entre nous. Ce qui est acceptable pour l’un peut mettre l’autre sur les genoux. Ensuite parce que la fatigue peut avoir mille et une explications.


J’élude d’entrée la fatigue due à un effort musculaire intense. Vous avez un peu forcé, vos muscles sont pleins de déchets, vous devez récupérer, boire un coup et ça va passer : ça, c’est ce que j’appellerai une fatigue naturelle. En revanche, plus difficile à classer est la fatigue qui s’installe au fil du temps, sans qu’on sache trop d’où elle vient. Et là, on est face à une alternative : la tête ou les jambes...

La première réaction de votre médecin sera de déterminer s’il s’agit de fatigue physique ou de fatigue psychique. C’est parfois un peu compliqué parce que l’une se nourrit de l’autre qui alimente l’une qui dope l’autre et ainsi de suite. Vous voyez ce que je veux dire : les deux fatigues sont imbriquées. Si vous avez le moral dans les chaussettes, ça vous atteint physiquement. Et si le corps ne suit plus, la tête ralentit elle aussi.

Fatigue physique ou fatigue psychique ?

Il y a des moyens d'y voire plus clair, tout dépend du moment de la journée où vous vous sentez le plus raplapla. Première option : Vous vous réveillez, vous avez le sentiment d’être en forme, mais la fatigue vous gagne au cours de la journée. C’est sans doute physique. Cette fatigue physique peut être due à la prise de médicaments, à une infection, à un problème de thyroïde voire à des choses plus graves.

Deuxième option : Vous vous réveillez fatigué. Vous sortez à peine de votre lit que vous êtes déjà sur les rotules. Si, en plus, vous ressentez des angoisses et vous avez l’impression que la motivation vous a abandonnée, votre fatigue est sans doute psychique.

Une simple prise de sang pour identifier le problème

Des examens particuliers sont indispensables pour définir avec certitude d'où provient une grosse fatigue. En effet, mille choses, qui vont de l’apnée du sommeil au stress professionnel en passant par la mononucléose ou la dépression, mille choses, donc, peuvent expliquer un coup de pompe. Une prise de sang permet souvent d’y voit plus clair. Parfois, il faut avoir recours à la radiographie ou l’échographie. Mais il arrive aussi que tout cela ne mène à rien. 

Lorsque, malgré les examens, vous ne savez toujours pas pourquoi vous êtes fatigué, vous pouvez avoir recours à une psychothérapie, en accord avec votre médecin traitant.  Vous devez garder espoir parce que ce qu’on ne comprend pas un jour, on finit parfois par le comprendre le lendemain. 





Et puis vous devez vous interroger sur votre hygiène de vie : est-ce que vous fumez ? Est-ce que vous buvez ? Est-ce que vous vous couchez à heures fixes ? Est-ce que vous dormez assez ? Est-ce que vous mangez équilibré ? Bien des problèmes se résolvent après avoir répondu à ces questions.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants