2 min de lecture

Les conseils de Michel Cymes pour remplacer une dent manquante

Implant dentaire, prothèse amovible, bridge... Michel Cymes vous aide à choisir la meilleure option pour remplacer une dent.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Les conseils de Michel Cymes pour remplacer une dent manquante Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

Certaines personnes perdent une dent et tardent à la remplacer, parfois même refusent de le faire, pour des raisons, souvent, malheureusement financières. Et ça, c’est un problème qui va bien au-delà de la question esthétique. 


Avec une dent en moins, votre capacité de mastication est altérée, donc vous digérez moins bien. Cela peut vous conduire à moins vous alimenter et à vous exposer à la dénutrition, laquelle peut entraîner une fonte musculaire et augmenter les risque de chute, altérer votre système immunitaire voire le fonctionnement de votre mémoire.

 Et je vous épargne les autres dégâts collatéraux, à commencer par le risque de déchaussement des dents voisines de la dent manquante vu qu’elles ne s’appuient plus que sur du vide. Donc, vous le voyez, une molaire en moins et c’est tout qui part en sucette. Voilà pourquoi j’insiste : une dent manquante, on la remplace ! Pour ce faire, il existe 3 solutions : la prothèse amovible partielle, le bridge et l’implant.

La prothèse amovible

La mauvaise nouvelle, c’est que ces soins coûtent très cher. On s’en tire difficilement à moins de 1.000 euros et ça peut grimper assez rapidement. La bonne nouvelle, c’est que la Sécurité Sociale rembourse en partie dans certains cas et que certaines solutions sont moins onéreuses que d’autres. C’est le cas de la prothèse amovible qui se présente comme une série de dents artificielles qu’on "accroche" aux autres dents. Qu’elle soit en résine ou en métal, cette prothèse peut être encombrante et demande un entretien irréprochable.

Le bridge

À l’inverse, le bridge, lui, est fixe. Pas besoin de l’enlever et de le remettre. Il en existe de plusieurs sortes, mais le principe est toujours le même. Vous avez fait anglais première langue, donc vous savez que "Bridge", ça veut dire "Pont". Eh bien on va se servir des 2 dents qui se trouvaient de part et d’autres de la dent manquante pour en faire des piliers qui vont soutenir une nouvelle dent. La technique est éprouvée, le résultat satisfaisant. Vous trouverez ça confortable et vous en avez a priori pour 10 ans de tranquillité. Le temps de faire quelque économies pour passer éventuellement ensuite à l’implant dentaire.

L'implant dentaire

Ce dernier est plus chère, mais on le garde à vie. L’implant, c’est une dent complète, avec sa racine artificielle, qui est, en général, en titane. Et l’avantage, avec l’implant, c’est qu’il prend sa part de boulot lorsqu’il s’agit de contenir la force que produit la mastication. Avec le bridge, cette force est assumée par les dents adjacentes, celles qui servent de piliers. Avec l’implant, le boulot est mieux réparti.

Attention il peut y avoir des contre-indications. Il arrive que l’implant ne convienne pas aux gros fumeurs ou aux diabétiques. Et puis il y a une autre contre-indication : elle est financière. Un implant, c’est grosso-modo 2.000 euros et si vous appelez la Sécu pour vous faire rembourser, le téléphone risque de sonner dans le vide.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants