1 min de lecture Sciences

Électrosensibilité : que dit la science sur ce syndrome ?

Maux de têtes, problèmes de sommeil, nausées... Les électrosensibles déclarent souffrir de nombreux troubles dus aux ondes et aux champs électromagnétiques. Un syndrome très controversé.

L'électrosensibilité fait débat dans le monde
L'électrosensibilité fait débat dans le monde Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

D'un côté, une communauté médicale sceptique face à une supposée pathologie. De l'autre, des personnes qui mettent en avance des symptômes handicapants. L'électrohypersensibilité (EHS) fait débat.

Fatigue, irritabilité, maux de tête, baisse d'appétit, bouffées de chaleur... Les électrosensibles attribuent ces symptômes à leur exposition aux ondes des téléphones portables, antennes relais, wifi, ou aux champs électromagnétiques, comme ceux qu'émettent les compteurs Linky. 

La science, elle, n'a jamais prouvé l'existence de ce syndrome très controversé. En mars 2018, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail a publié un rapport en reconnaissant que les électrosensibles souffraient et que cette souffrance devait être prise en charge. "Il n'existe pas de critères de diagnostic validés à ce jour", souligne cet avis", "mais les plaintes formulées par les personnes se déclarant EHS correspondent à une réalité vécue". 

Effet nocebo

L'effet nocebo est l'élément clé du débat sur l'électrosensibilité. Cet effet est l'équivalent du placebo en négatif. Une personne craint que l'exposition à des facteurs environnementaux soit nuisible, et donc l'effet devient réel par le biais de mécanismes psychologiques. 

À lire aussi
Le sabre laser devient un sport officiel en France Thomas Hugues
La science dans Star Wars

L'Anses a jugé que cet effet joue "certainement un rôle non négligeable dans la persistance de l'EHS", mais a ajouté qu'il n'excluait pas "une affection organique non identifiée". Ce dernier point a été salué par les associations d'électrosensibles. 

L'agence sanitaire s'est cependant gardée de répondre à la principale demande de ces associations : la reconnaissance d'une responsabilité des ondes dans les troubles constatés. En Suède, l'électrosensibilité a été officiellement reconnu comme un handicap fonctionnel depuis dix ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sciences Internet Linky
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants