1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Dry January : quels sont les bienfaits d'un mois sans alcool ?
2 min de lecture

Dry January : quels sont les bienfaits d'un mois sans alcool ?

Après avoir bien trinqué pendant les fêtes, et si on était sobre tout le mois de janvier ? C’est le principe du Dry January, en bon français, du mois de janvier sans alcool.

L'alcool est responsable de 16.000 décès par cancer chaque année.
L'alcool est responsable de 16.000 décès par cancer chaque année.
Crédit : krisanapong detraphiphat / GETTY
Dry January : quels sont les bienfaits d'un mois sans alcool ?
03:41
Dry january : Et si on faisait un mois sans alcool ?
03:41
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin

Le mois de janvier, c’est le moment des bonnes résolutions. Faire du sport, avoir une meilleure hygiène de vie. Et pourquoi pas, plus d’alcool du tout pendant au moins un mois, c’est l’objectif du Dry January.

Comme tous les ans, diverses associations de lutte contre l’alcool nous proposent un défi : ne pas boire d’alcool pendant tout le mois de janvier.  Il s’agit d’un challenge qui nous arrive d’Angleterre. Faire une pause, cela permet de faire le point sur sa consommation d’alcool, de prendre conscience de cette consommation. On peut se rendre compte que l’on est dans l’excès ou qu’on est plus sollicité qu’on ne le pensait. 

Je vous rappelle les recommandations : c’est de ne pas consommer plus deux verres d’alcool par jour et d’avoir au moins deux jours dans la semaine où l’on s’abstient de boire. Près d’un tiers des Français dépassent ces seuils de consommation, selon un sondage BVA réalisé pour la Ligue contre le cancer.

Ce défi s’adresse donc à tout le monde, notamment aux personnes qui ont une consommation régulière ou occasionnelle. Même si on n’a pas de problèmes majeurs avec l’alcool, c’est une prise de recul qui peut être bénéfique. 

À écouter aussi

Zéro goutte d’alcool pendant un mois, c’est quand même radical. Ce n’est pas comme le Mois sans tabac qui doit amener à s’arrêter définitivement. Là, il s’agit d’un défi à relever que sur 31 jours. C’est une façon de voir ce que cela donne de se passer pendant un mois d’un produit. Ça permet d’avoir du recul, et en plus, les retombées sont immédiates.

Des bienfaits multiples

Les bienfaits se remarquent très vite. Bon déjà, notre foie nous dit merci. On a un meilleur sommeil car l’alcool, s’il accélère l’endormissement, est un faux ami. Il perturbe le sommeil en deuxième partie de nuit et provoque des réveils nocturnes. Cela permet aussi de perdre du poids plus facilement car l’alcool est très calorique. Un verre de vin, c’est 80 à 90 calories.  

On est globalement en meilleure forme. Et cela peut paraît étrange mais l’arrêt de l’alcool rend les séances de sport plus efficaces. En effet, l’alcool a un effet négatif sur la synthèse des protéines et sur la prise de muscles. Côté mental, on gagne en concentration.

Lorsqu’on s’abstient d’alcool, on a également une plus grande résistance aux virus. Arrêter de trinquer est donc aussi une bonne idée pour renforcer son immunité, ce qui est bienvenu en période d’épidémie de Covid.

Ce n’est pas tout : une étude britannique menée sur des personnes qui ont arrêté de boire tout le mois de janvier  2018 a montré que cela leur a permis ensuite de réduire leur consommation d’alcool tout au long de l’année. Arrêter l’alcool temporairement a donc aussi des bienfaits sur le long terme. Cela permet de reprendre le contrôle de sa consommation.

Les boissons désalcoolisées comme alternatives

Certaines personnes en profitent pour consommer des boissons désalcoolisées, des boissons qui ressemblent à du vin, à de la bière ou à un cocktail. Pourquoi pas. Un mojito sans alcool, ça peut être plus festif qu’un jus de fruits. Les breuvages sans alcool ou peu alcoolisés sont en général moins caloriques que les boissons alcoolisées sauf en cas de rajout de sucre.

Ils élargissent le panel des alternatives à l’alcool et offrent des saveurs nouvelles. Ca change des sodas et autres boissons sucrées. Et par rapport à leurs homologues avec alcool, ils sont plus légers et plus frais, mais leurs arômes sont difficilement comparables. Autant le dire pour éviter des déceptions.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/