1 min de lecture Santé

Déconfinement dans les piscines : "Le chlore tue le virus", rassure un directeur de piscine

INVITÉ RTL - La réouverture des piscines pose de nombreuses questions sanitaires. Un test grandeur nature va être réalisé, concernant 20 piscines, toutes volontaires. Stéphane Chatenet se veut rassurant.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
12H45 l'invité : quels aménagements pour l'ouverture des piscines ? Crédit Image : Guillaume Frixon / RTL | Crédit Média : Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Pierre Jarnoux

Une phase de tests va démarrer pour étudier la réouverture des piscines municipales. Quels sont les aménagements à mettre en place pour assurer la sécurité des personnes ? Tour d'horizon des mesures instaurées pour cette expérimentation.

C'est sur le guide produit par le ministère des Sports que les piscines municipales se sont basées, avec une mesure imposée : la distanciation sociale, et ce, même dans l'eau. Un "parcours du baigneur" a carrément été pensé afin d'éviter les contacts entre nageurs. De l'accueil au bain, en passant par les cabines et douches, les distances de sécurité doivent être respectées. 

"Le chlore tue le virus, et il est très efficace" rassure Stéphane Chatenet, directeur de la piscine intercommunale située à Chartres-de-Bretagne en Ille-et-Vilaine. Pas d'inquiétudes donc. Malgré ça "il faut protéger les autres", et "cela passe par le respect des distances de sécurité" affirme-t-il sur RTL. 

4 fois moins de nageurs possibles

La réouverture des piscines municipales pose de nombreuses questions d'hygiène et de sécurité, chamboulées par la crise du coronavirus. Une affluence trop grande étant impossible, c'est par réservation sur internet qu'il faudra prendre son créneau horaire. "On fait des créneaux d'une heure et demie, car c'est la durée moyenne de séjour dans notre piscine", précise Stéphane Chatenet.

À lire aussi
Les responsables de Santé Publique France et le directeur général de la Santé avant leur audition au Sénat santé
Covid-19 : à quoi sert vraiment Santé publique France ?

"On essaie d'accueillir un maximum de monde avec des capacités de fréquentation bien moindres" confirme-t-il. "On divise par 4 le nombre de nageurs" pour respecter les règles d'hygiène et de distances. Tous les endroits de la piscine ne sont d'ailleurs pas ouverts, la pataugeoire est fermée. Stéphane Chatenet a pensé à tout, les brassards gonflages sont déjà prévus. "Pas très écolo... Mais si ça peut rassurer les parents" conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus Piscine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants