1 min de lecture Hôpitaux

Crise des hôpitaux : "On travaille dans des locaux pourris", dit Mathias Wargon sur RTL

INVITÉ RTL - Mathias Wargon, chef du service des urgences de l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis, dénonce un manque de moyen et estime qu'il faut "repenser l'hôpital dans sa totalité".

Le personnel du service des urgences de la Pitié-Salpêtrière en grève, en avril 2019.
Le personnel du service des urgences de la Pitié-Salpêtrière en grève, en avril 2019. Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Esther Serrajordia

Des médecins aux aides-soignantes, des doyens aux étudiants, tout l'hôpital est appelé à manifester ce jeudi 14 novembre pour exiger davantage de moyens et d'effectifs, pendant que le gouvernement peaufine un "plan de soutien" très attendu.
Mathias Wargon, chef du service des urgences de l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis, est l'invité de Christelle Rebière dans RTL midi. Il dénonce lui aussi un manque de personnel et de moyen. "Tous les personnels attendent d'abord de travailler dans de bonnes conditions, ce qui veut dire avoir suffisamment de personnes. Il faut revoir comment avoir du personnel aux bons endroits car il y a une grande disparité dans les CHU (centre hospitalier universitaire)", déclare-t-il. 

Le chef de service affirme travailler dans "des locaux qui sont pourris" et dénonce le manque d'argent à investir. "Il faut remplir les hôpitaux de personnel et faire en sorte qu'on n'en gaspille pas". "Il faut repenser l'hôpital dans sa totalité", conclut Mathias Wargon. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hôpitaux Grève Urgences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants