2 min de lecture Coronavirus France

Covid-19 : pourquoi Paris ne se trouve toujours pas en "zone d'alerte maximale" ?

ÉCLAIRAGE - À Paris, les indicateurs de l'épidémie ont dépassé les trois critères nécessaires pour placer la ville en "zone d'alerte maximale". Mais le gouvernement attend de voir l'évolution de la situation sanitaire.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Covid-19 : pourquoi Paris ne se trouve toujours pas en "zone d'alerte maximale" ? Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
Journaliste RTL

Marseille est placée en "zone d'alerte maximale" et Paris ne l'est toujours pas alors que la capitale a dépassé les seuils fixés. Les Marseillais ont-ils payé les pots cassés ? Y a-t-il eu deux poids, deux mesures ? Afin d'y voir plus clair, il faut se pencher sur les chiffres.

Ce jeudi 1er octobre, à Paris, les trois indicateurs qui permettent de classer une ville en zone d'alerte maximale sont dépassés. Tout comme c'était le cas la semaine dernière à Marseille. À titre d'exemple, le taux d'incidence à Paris est légèrement supérieur à 250 cas pour 100.000 habitants au sein de la capitale. La semaine dernière, il dépassait les 280 cas pour 100.000 habitants à Marseille. 

La situation paraît similaire concernant le nombre de cas chez les plus de 65 ans. Celui-ci flambait la semaine dernière dans la cité phocéenne, atteignant plus de 370 cas pour 100.000 habitants, alors que le seuil critique est situé à 100. À Paris, ce chiffre est autour de 130.

La situation parisienne pourrait évoluer

Finalement, le dernier indicateur pris en compte reste le taux d'occupation en réanimation par des patients atteints par la Covid-19, dont la limite est fixée à 30%. C'est notamment le taux actuel à Paris, qui flirte avec les limites, contrairement à Marseille qui atteignait un taux de 45% la semaine dernière.

À lire aussi
Des affiches appellent à respecter la distanciation physique à l'aéroport de Roissy, pendant la crise de coronavirus Coronavirus France
Reconfinement : les frontières en dehors de l'UE fermées, "sauf exception"

Le gouvernement s'est fixé jusqu'à dimanche pour évaluer la situation parisienne. Soit les indicateurs s'améliorent et la capitale ne subira pas de nouvelles restrictions. Soit ils se dégradent et dans ce cas, les bars et restaurants pourraient fermer comme à Marseille. 

Le ministre de la Santé Olivier Véran a toutefois précisé jeudi soir lors d'une conférence de presse que les autorités attendaient des propositions de protocoles sanitaires renforcés de la part des restaurateurs. Si ces derniers sont validés, les restaurants pourraient rester "en tout ou partie ouverts".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Paris Olivier Véran
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants