1 min de lecture Olivier Véran

Covid-19 : Paris, Marseille, Lille... Quelles sont les zones en alerte maximale ?

Après Paris et sa petite couronne, Marseille et la Guadeloupe, de nouvelles métropoles françaises ont dépassé les seuils limites de circulation du virus et sont passées en "zone d'alerte maximale".

À Marseille, la décision de fermer les bars et restaurants a du mal à passer.
À Marseille, la décision de fermer les bars et restaurants a du mal à passer. Crédit : NICOLAS TUCAT / AFP
Nicolas Barreiro et AFP

Les grandes métropoles continuent voir la circulation du virus augmenter. Après Paris, Marseille et la Guadeloupe, déjà placées en "zone d'alerte maximale", le ministre de la Santé, Olivier Véran avait pointé du doigt lors de son point hebdomadaire du jeudi 1er octobre, les métropoles de Lille, Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Toulouse, qui connaissaient une évolution "très préoccupante".

"Dans les endroits où ça circule trop vite, en particulier où ça circule beaucoup chez les personnes âgées, qui sont les plus vulnérables, et où on voit de plus en plus de lits occupés aux urgences, on doit aller vers plus de restrictions, comme celles qu'on a pu connaître par exemple dans les Bouches-du-Rhône ou dans Paris et la petite couronne", avait fait valoir Emmanuel Macron lors d'un entretien sur TF1 et France 2. 

"La situation s'est dégradée dans plusieurs métropoles ces derniers jours" explique Olivier Véran. À partir du samedi 10 octobre au matin, les métropoles de Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Étienne passeront en zone d'alerte maximale a annoncé le ministre de la Santé lors de son dernier point hebdomadaire ce jeudi 8 octobre.

Toulouse et Montpellier bientôt en alerte maximale ?

Trois indicateurs de l'épidémie servent à déterminer le niveau d'alerte d'une zone, à savoir le taux d'incidence, le taux d'incidence chez les plus de 65 ans et la part des patients Covid en réanimation. Les métropoles de Toulouse et de Montpellier flirtent toutes deux avec les seuils limites de ces trois indicateurs.

À lire aussi
confinement
Confinement à Paris : "Une hypothèse parmi d'autres", rectifie Emmanuel Grégoire

Ces deux métropoles risquent alors de rejoindre celle citées plus tôt, Toulouse et Montpellier, où "la dégradation sanitaire fait craindre le franchissement des trois indicateurs dans les prochains jours", prévient le ministre.

Tout comme pour Paris la semaine dernière, "nous nous donnons quelques jours d'observation", afin de voir si les indicateurs sont dépassés dans ces deux métropoles. Au cas où ce ne serait pas le cas, elles passeraient alors également en "zone d'alerte maximale".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Olivier Véran Épidémie Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants