1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : vacciner les enfants, est-ce de la folie ?
2 min de lecture

Coronavirus : vacciner les enfants, est-ce de la folie ?

FACT CHECKING - Sur les réseaux sociaux, de très nombreuses fausses informations circulent sur la vaccination des plus jeunes, rendant les parents encore plus réticents.

Vaccination anti-Covid : les mineurs plus obligés d'être accompagnés par un adulte (illustration).
Vaccination anti-Covid : les mineurs plus obligés d'être accompagnés par un adulte (illustration).
Crédit : OLIVER BERG / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
Coronavirus : vacciner les enfants, est-ce de la folie ?
02:19
Coronavirus : vacciner les enfants, est-ce de la folie ?
02:19
G7 : des dirigeants sans masque sur les photos, un privilège des puissants ?
02:35
Jean-Mathieu Pernin
Journaliste

La vaccination fait de moins en moins polémique, mais l'idée de vacciner les enfants provoque de très nombreuses réactions. Très virales sur les réseaux sociaux, de nombreuses affirmations sont pourtant fausses, alimentées par des anti-vaccins radicaux qui ont fait de ce sujet leur nouvel angle d'attaque. Un visuel mensonger avec un jeune garçon masqué qui vous regarde droit dans les yeux circule notamment sur internet. L'image est accompagnée d'un slogan : "c'est la première fois qu'on va vacciner des enfants pour une maladie qui n'est pas infantile, c'est de la folie".

L'Agence France-Presse a enquêté sur cette déclaration. Résultat, celle-ci est fausse. Parmi les onze vaccins obligatoires chez l'enfant, celui contre la rubéole, une maladie bénigne sauf pour les femmes enceintes car il y a danger pour le fœtus. Même chose pour les oreillons et la varicelle, dont il existe bien sûr des formes sévères chez la population infantile, mais dont les cas les plus graves surviennent chez les adultes. Ainsi, vacciner les enfants est aussi protéger les parents.

Le phénomène des réticences autour de la vaccination des enfants est intéressant. Contrairement aux doutes sur les vaccins à ARN messager et la crainte de son impact sur notre organisme, ceux sur la vaccination sont en chute libre, sauf concernant les plus jeunes. S'il y a bien sûr une branche importante de parents adeptes des théories du complot, d'autres ne le sont pas du tout, excepté sur ce sujet.

Vacciner les enfants pour atteindre l'immunité collective

Les autorités sanitaires évoquent la vaccination des plus jeunes comme étant essentielle pour atteindre l'immunité collective mais le fait que les adolescents soient moins touchés sème le doute et peut créer des débats très animés dans les foyers.

À lire aussi

Concernant les tests sur le jeune public, Moderna a annoncé dans un communiqué en date du 16 mars dernier avoir débuté les phases 2 et 3 de son étude Kid Cove. Au total, 6.750 enfants âgés de 6 mois à 12 ans originaires des États-Unis et du Canada ont participé, recevant les injections du vaccin contre le coronavirus. La question se pose également en Chine, où les enfants pourraient être vaccinés dès 3 ans.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/