1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : tester les Français avant le réveillon de Noël, une fausse bonne idée ?
2 min de lecture

Coronavirus : tester les Français avant le réveillon de Noël, une fausse bonne idée ?

Certains présidents de région estiment qu'il faut lancer une vaste campagne de dépistage avant le réveillon de Noël grâce aux tests PCR et antigéniques.

Des tests antigéniques (illustration)
Des tests antigéniques (illustration)
Crédit : Alberto PIZZOLI / AFP
Coronavirus : faut-il tester les Français avant le réveillon de Noël ?
02:34
Manifestations : l'accès des casseurs peut-il être restreint, comme le suggère Pécresse ?
03:04
Coronavirus : faut-il tester les Français avant le réveillon de Noël ?
02:34
Manifestations : l'accès des casseurs peut-il être restreint, comme le suggère Pécresse ?
03:04
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Florise Vaubien

Doit-on se faire tester avant le réveillon de Noël pour retrouver ses proches en toute sécurité? Des politiques s’engagent sur le sujet mais d'autres doutent de l’efficacité de cette opération. 

Certains présidents de région ont décidé de s’attaquer au problème. Laurent Wauquiez, président d'Auvergne-Rhône-Alpes, a décidé de lancer une campagne massive entre le 16 et le 23 décembre. Renaud Muselier, chef de la région PACA et de Régions de France, déclarait le 6 décembre sur CNEWS qu'il fallait inonder la France de tests antigéniques

En France, une vague de tests a d'ores et déjà été lancée depuis le 29 octobre. Mais d’après de nombreux scientifiques, les tests réalisés avant le réveillon peuvent donner une sensation d'immunité, alors qu'il faut rester prudent en pleine période de pandémie. 

Quand faut-il réaliser un test ?

Pour rappel, les tests PCR en laboratoire sont fiables à 85%, et il faut compter 62% à 85% pour les tests antigéniques. Tester c’est bien, encore faut-il le faire correctement. Comme l’explique le site du gouvernement, la période d’incubation du Covid-19 est de 3 à 5 jours et peut s’étendre jusqu'à 14 jours. 

À lire aussi

Pendant toute cette période d’incubation, on reste contagieux mais le résultat du test ne sera pas nécessairement positif. En clair, ce n’est pas parce que vous êtes négatif aujourd'hui que vous serez positif demain. Les tests indiquent seulement une infection à un instant T précis et non si vous êtes sur le point de devenir infectieux.  

Peut-on tester massivement les Français ?

Quant au dépistage massif de tous les Français, Les Républicains prennent l'exemple de la Slovaquie. C'est le seul pays qui a testé une grande partie de sa population en novembre. Or la Slovaquie comprend 5 millions d’habitants, et la France, 67 millions. Il faudrait donc près de 134 millions de tests rapides (puisqu’il en faut deux), rapporte Le Figaro. 

Quand bien même, Saint-Étienne, Lille et Le Havre seront les villes pilotes pour les dépistages massifs décidés par le gouvernement prochainement. PCR ou antigéniques, le choix sera difficile comme cadeau de Noël. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/