1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : taux d’incidence, hospitalisations, vaccination… La 8e vague a-t-elle débuté en France ?
2 min de lecture

Coronavirus : taux d’incidence, hospitalisations, vaccination… La 8e vague a-t-elle débuté en France ?

Le gouvernement prédit que l'arrivée de l'automne s'accompagnera d'une huitième vague de coronavirus en France. S'il est trop tôt pour en parler, les indicateurs repartent à la hausse depuis quelques jours.

Port du masque dans les transports en commun parisiens (illustration).
Port du masque dans les transports en commun parisiens (illustration).
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
profilrtl
Benjamin Hue

Annoncée par les scientifiques et le gouvernement pour l'arrivée de l'automne, la huitième vague de Covid-19 n'a pas encore déferlé sur la France. "Il est trop tôt pour dire que c'est déjà le début de la huitième vague", a tempéré le ministre de la Santé François Braun sur franceinfo, lundi 19 septembre. Mais les indicateurs repartent à la hausse depuis la fin des vacances et le retour des salariés au bureau alors que les gestes barrières se sont raréfiés dans notre quotidien.

Lors d'un point presse organisé en fin de semaine dernière, Santé Publique France a fait état d'une circulation plus active du virus depuis la rentrée après plusieurs semaines d'amélioration de la situation épidémique. Le taux d'incidence sur sept jours flirte aujourd'hui avec les 300 cas pour 100.000 habitants au niveau national, en augmentation de +57% en une semaine, selon les dernières données officielles. Plus remarquable dans la moitié nord que dans le sud du pays, la hausse est particulièrement nette chez les jeunes, avec +111% chez les moins de neuf ans et +46% chez les 10-19 ans. 

Le variant Omicron se taille toujours la part du lion dans les contaminations répertoriées dans le pays où le sous-lignage BA.5 est largement majoritaire depuis le début de l'été avec 95% des échantillons séquencés lors de la dernière enquête réalisée mi-août. 

Couverture vaccinale trop faible pour les personnes à risque

Contrairement aux premières heures de la pandémie, la circulation en hausse du virus ne se traduit plus par une saturation des établissements hospitaliers du pays. Selon les derniers chiffres de Santé Publique France, environ 13.000 personnes infectées sont actuellement hospitalisées en France, confirmant la baisse amorcée en août. Mais le rythme tend à diminuer ces derniers jours.

À lire aussi

Mais la couverture vaccinale encore insuffisante dans les populations à risque pourrait devenir un problème d'ici cet hiver. Au 13 septembre, seulement un tiers des 60-79 ans avaient réalisé leur deuxième dose de rappel, 42% des résidents d'Ehpad et moins de la moitié des plus de 80 ans, alors que cette quatrième dose est aujourd'hui proposée à tous les plus de 60 ans. Le gouvernement entend d'ailleurs élargir son accès pour plus de 5 millions de personnes souffrant de facteurs à risque en attendant l'arrivée d'une nouvelle génération de vaccins plus performants contre les sous-variants actuels d'Omicron.

Au total, 35,13 millions de personnes ont déjà été testées positives au Covid-19 depuis le début de l'épidémie en France à date du 20 septembre, selon les données du Center for Systems Science and Engineering de l'Université John Hopkins.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire