1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus : sept prêtres de la même communauté sont morts en Vendée
1 min de lecture

Coronavirus : sept prêtres de la même communauté sont morts en Vendée

VU DANS LA PRESSE - Sept prêtres d'une communauté de Chavagnes-en-Paillers en Vendée, sur 23, sont décédés du Covid-19 ces dernières semaines.

Photo de la messe de la Toussaint prise à la basilique du Sacré-Cœur, à Paris, le 1er novembre 2020. (Illustration)
Photo de la messe de la Toussaint prise à la basilique du Sacré-Cœur, à Paris, le 1er novembre 2020. (Illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Camille Guesdon
Camille Guesdon
Journaliste

C'est une situation difficile que vient de vivre une communauté de prêtres. En avril et mai derniers, les 23 Fils de Marie Immaculée, vivant en communauté à Chavagnes-en-Paillers en Vendée, ont perdu sept des leurs suite à une infection au Covid-19. 

Selon les informations de Famille chrétienne, les sept prêtres décédés auraient été contaminés par le variant sud-africain. Suite à ce drame, le diocèse de Luçon a invité ses fidèle "à prier pour la congrégation des Fils de Marie Immaculée, durement touchée par le Covid".

Les Fils de Marie Immaculée n'est pas la seule communauté à avoir souffert de l'épidémie. L'année dernière, à la même époque, le couvent des capucins de Crest dans la Drôme vivait une tragédie similaire. Sur les 11 frères de la communauté, cinq étaient décédés après une infection au Covid-19, et un sixième, hospitalisé, avait pu s'en sortir. La cause de l’entrée du virus à l'intérieur du couvent était un véritable mystère, d’autant que les capucins prenaient soin de garder leur masque, d’éviter tout contact avec l’extérieur et de respecter les gestes barrières. 


Actuellement, presque tous les membres de la communauté des prêtres de Chavagnes-en-Paillers ont été vaccinés. Les contaminations auraient alors débutées peu de temps après et se serait rapidement étendue à l'ensemble des frères. Même si le taux d'efficacité est élevé pour certains vaccins, une contamination par le Covid-19 ou l'un de ses variant est possible dans les 15 jours suivant la première injection, selon les médecins.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/