1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus : ce que l'on sait du variant vietnamien

Coronavirus : ce que l'on sait du variant vietnamien

"La concentration de virus dans la gorge et la salive augmente rapidement, et il se répand très vite dans l'environnement proche", a précisé le ministre vietnamien de la Santé, Nguyen Thanh Long.

Un homme se fait tester au coronavirus à Hanoï au Vietnam le 22 mai 2021.
Un homme se fait tester au coronavirus à Hanoï au Vietnam le 22 mai 2021.
Crédit : NHAC NGUYEN / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault
Journaliste

Samedi 29 mai, le Vietnam a annoncé avoir découvert un nouveau variant du coronavirus. Celui-ci, qui se transmet rapidement dans l'air, est une combinaison des variants indien et britannique, ont indiqué les médias d'État. 

"Nous avons découvert un variant hybride combinant le virus indien et le britannique", a annoncé le ministre de la Santé, Nguyen Thanh Long, lors d'une réunion nationale sur la pandémie. "La caractéristique principale de ce virus est qu'il se transmet rapidement dans l'air. La concentration de virus dans la gorge et la salive augmente rapidement, et il se répand très vite dans l'environnement proche", a-t-il précisé.

Le ministre de la Santé n'a pour l'heure pas dévoilé le nombre de personnes atteintes par ce nouveau variant. Ses caractéristiques seront par ailleurs publiés dans les prochains jours afin qu'il soit ajouté à la carte des variants du monde. Avant cette annonce, le pays, qui avait jusqu'alors été plutôt épargné par l'épidémie, recensait sept variants, a souligné le ministère de la Santé. 

De nouvelles restrictions pour lutter contre la nouvelle vague d'infections

Toutefois, malgré l'inquiétude des autorités vietnamiennes, les scientifiques restent prudents : "De nombreuses mutations différentes se produisent lors de la transmission du virus et la plupart d’entre elles ne sont pas d’une grande importance clinique", a tempéré l’expert en maladies infectieuses Todd Pollack au Washington Post"Ce n’est pas parce qu’ils disent que [le nouveau variant] a des caractéristiques de l’un et de l’autre, que ces deux variants vont se retrouver dans un patient et former une sorte de 'supervirus' hybride", a précisé le spécialiste, relayé par Courrier international.

À lire aussi

Relativement épargné par l'épidémie, le Vietnam fait actuellement face à une nouvelle vague d'infections. Ainsi, les autorités ont décidé de fermer les cafés, restaurants, salons de coiffure ou de massage ainsi que certains sites touristiques ou religieux dans plusieurs régions du pays. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/