1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus : plongée dans une usine européenne du vaccin AstraZeneca
2 min de lecture

Coronavirus : plongée dans une usine européenne du vaccin AstraZeneca

REPORTAGE - RTL a pu visiter en exclusivité la plus grosse usine européenne qui produit le vaccin Astra Zeneca.

Le vaccin développé par le laboratoire AstraZeneca (illustration).
Le vaccin développé par le laboratoire AstraZeneca (illustration).
Crédit : Nikolay DOYCHINOV / AFP
Coronavirus : plongée dans une usine européenne du vaccin AstraZeneca
05:05
Antoine Decarne
Journaliste

RTL a pu rentrer dans la plus grosse usine de production du vaccin AstraZeneca en Europe. Direction la Belgique, dans la ville de Seneffe, au nord de Charleroi. C'est là que se trouve l'usine de l'entreprise Thermo Fisher, à qui AstraZeneca sous-traite la production du vaccin en Europe. 

Ce lieu stratégique est hautement sécurisé. Pour accéder au cœur de la production de ce site, niché dans la campagne wallonne, pas plus de six visiteurs à la fois sont autorisés et il faut s'équiper de charlottes et de blouses blanches. Tout le corps doit être recouvert. 

Dans les couloirs de l'usine, les murs sont blanchâtres, aseptisés. Chaque étape de production est isolée, protégée par un sas de sécurité. Mais impossible d'y entrer. La visite se fera derrière les vitres. 

"C'est le premier local de production et dans celui ci, on commence par mettre en culture des cellules de vaccins qui arrivent sous forme d'ampoules congelées", explique Christophe Gateau, le responsable de l'ingénierie dans l'usine. 

La Commission européenne veut aider les industriels

À lire aussi

Après la décongélation, vient l'étape de l'amplification des cellules. On amplifie encore et encore ces cellules : c'est comme cela que l'on multiplie les doses de vaccins. Placées dans des cuves, ces doses sont purifiées, puis congelées. Direction l'Italie pour être mise en flacon. Ici, ce processus est en place. Pourtant, il manque toujours certaines pièces pour accélérer la fabrication. 

Il y a quelques jours, AstraZeneca a d'ailleurs accusé le site de Seneffe d'être responsable des retards de livraison. Mais le commissaire européen Thierry Breton se veut rassurant. "Ce que j'ai vu aujourd'hui me réconforte quant à la capacité de l'usine de tenir ses objectifs. La Commission va désormais accompagner les industriels. Lorsqu'ils ont un problème, qu'ils nous informent, et on les aide à trouver des solutions", soutient-il au micro de RTL.

Cela vaut sur tout ce qui peut être un frein à l'accélération de la production, comme le manque de pièces ou la mauvaise coordination avec les usines de mise en flacons.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/